Le gardien Jack Campbell a démontré qu'il peut vivre avec la pression et qu'il est rapide dans ses déplacements. Mais il admet qu'une question l'a déconcerté en vue du repêchage de la LNH...

John Humphrey LA PRESSE CANADIENNE

«Les Islanders de New York m'ont demandé quelles étaient les cinq dernières chansons que j'avais téléchargées dans mon iPod et je n'ai pas pu répondre tout de suite, a raconté Campbell, qui a été interviewé par 21 des 30 équipes de la LNH.

«Je croyais que tout allait bien avec les questions de hockey, mais celle-là m'a pris de court un peu.»

L'Américain de 18 ans devrait être l'un des premiers - s'il n'est pas le premier - gardiens à être choisi au repêchage de la LNH qui se déroulera vendredi et samedi à Los Angeles.

L'athlète de six pieds deux pouces et 185 livres a passé les deux dernières saison avec le programme national de développement de USA Hockey, basé à Ann Arbor, au Michigan.

Il est classé au premier rang chez les gardiens nord-américains par les Services internationaux de recrutement, et numéro deux par la Centrale de recrutement de la LNH.

Campbell, qui nomme Marc-André Fleury et Ryan Miller comme ses gardiens favoris, s'est démarqué au cours des deux dernières saisons en remportant trois titres mondiaux: les tournois des moins de 18 ans de 2009 et 2010, ainsi que le Championnat mondial de hockey junior en janvier dernier.

Lors de la finale du junior à Saskatoon contre le Canada, remportée par les Américains en prolongation, Campbell était venu en relève à Mike Lee.

«Je crois que j'ai joué de façon correcte dans ce match, a noté modestement Campbell. Il y avait beaucoup de pression, mais j'aime jouer sous la pression.»

Peu importe quelle équipe le choisira ce week-end, Campbell se joindra à une autre équipe gagnante lorsqu'il enfilera l'uniforme des doubles champions en titre de la coupe Memorial, les Spitfires de Windsor dans la Ligue de l'Ontario.

En fait, Campbell a laissé tomber une bourse d'étude de l'Université du Michigan pour accepter de joindre aux Spitfires à l'automne.

«Le programme de développement américain a vraiment accéléré mon développement, et je leur en serai toujours reconnaissant, a-t-il dit. Mon but est de jouer dans la LNH le plus rapidement possible et pour moi, la meilleure façon d'y accéder passe par la Ligue canadienne de hockey.»

Selon lui, les Spitfires sont tout simplement une trop bonne organisation pour passer à côté.

Le directeur général de l'équipe, Warren Ryche, a repêché Campbell au sixième tour, 108e au total en 2008.

«Jack Campbell est le meilleur gardien au monde qui ne joue pas présentement dans la LNH, a mentionné Rychel. Jack est très athlétique devant le filet, il a des habiletés extraordinaires pour manier la rondelle et il est très performant lors des matchs importants. Il a de très bons réflexes et son niveau de concentration est extrêmement élevé.»

Son futur entraîneur, Bob Boughner, est tout aussi enjoué à l'idée de l'accueilir. Il croit même qu'il a de bonnes chances de décrocher le titre de gardien de l'année à sa saison recrue dans la LCH.