Il y a enfin eu une célébration de championnat au Wrigley Field.

ASSOCIATED PRESS

Les champions de la coupe Stanley, les Blackhawks de Chicago, ont paradé dans le vieux stade sous les applaudissements nourris de la foule durant une cérémonie avant un match mettant aux prises les deux clubs de Chicago, les Cubs et les White Sox dimanche soir.

Les Blackhawks, qui ont battu les Flyers lors du sixième match mercredi soir à Philadelphie pour mettre la main sur leur premier titre depuis 1961, ont soulevé la coupe, qui est passée des mains de l'un à l'autre. Les joueurs ont distribué les tapes dans les mains des partisans alors qu'ils faisaient le tour du mythique Wrigley Field.

La foule s'est mise à hurler lorsque l'entraîneur Joel Quenneville a soulevé la coupe derrière le marbre... et l'a hué lorsqu'il l'a passée au gérant des White Sox Ozzie Guillen.

Le président des Blackhawks, John McDonough, qui a longtemps été directeur de la section marketing des Cubs, a effectué le lancer protocolaire - et l'a fait rebondir. Jim Cornelison a été enterré par les fans durant son interprétation de l'hymne national, exactement comme avant les matchs de hockey au United Center.