Victime d'une séparation de l'épaule le 30 mars dernier, Glen Metropolit devait rater entre six et huit semaines d'activités. Le vétéran joueur de centre était toutefois de retour sur la patinoire, lundi, pour le troisième match de la série Canadien-Capitals.

François Gagnon LA PRESSE

«J'ai travaillé très fort avec les médecins et les thérapeutes pour accélérer ce retour au jeu. J'ai trimé dur au gymnase et sur le vélo. J'ai souffert pour me remettre en forme, mais ça faisait plus mal encore de suivre les matchs du haut de la galerie de presse. Nous sommes en séries, je me suis battu toute la saison pour garder mon poste et aider cette équipe à gagner et j'aurais enfin l'occasion de jouer», a indiqué Metropolit après l'entraînement matinal lundi.

Metropolit s'est blessé en tentant de mettre en échec Rod Pelley, des Devils, lors de la dernière visite de Martin Brodeur au Centre Bell.

Le retour de Metropolit tombe bien. Autant pour lui que pour l'équipe. À 34 ans, il est en quête d'un contrat pour la saison prochaine. Quant au Canadien, il pourra compter sur son travail et surtout ses 16 buts, dont 10 ont été marqués en avantage numérique. Un sommet cette saison chez le Canadien.

«La question du contrat est bien secondaire. Le vrai plaisir c'est de me retrouver au centre de l'action. Je ne pourrais rien demander de plus. Le reste suivra son cours», a indiqué Metropolit qui affrontera sa première équipe dans la LNH.

«Je ne crois pas qu'il y ait encore un gars avec qui j'ai joué. Peut-être Boyd Gordon. Mais ce retour n'a rien à voir avec les Caps, mais tout avec les gars avec qui je joue ici.»

C'est Sergei Kostitsyn qui a été rayé de la formation pour faire place à Glen Metropolit qui s'est retrouvé au centre du quatrième trio encadré de Mathieu Darche et Tom Pyatt.

Maxim Lapierre a été muté à l'aile droite du troisième trio en compagnie de Travis Moen et Dominic Moore.

Darche entend se racheter

À quelques heures de son premier match de séries, à Montréal, Mathieu Darche était heureux de ne pas avoir écopé à la place de Sergei Kostitsyn.

Une sanction dont il aurait facilement pu hériter après sa bévue qui a conduit au troisième but des Capitals samedi.

«J'ai joué un très mauvais match samedi. Sur ce but, Jaro a dégagé par la baie vitrée. La rondelle a touché une tige et est revenue en jeu. J'ai accéléré mon jeu et j'ai raté le dégagement. Les Capitals ont marqué. Une vedette peut se permettre ce genre d'erreur. Pas un col bleu comme moi. Surtout avec mon expérience», a plaidé Darche.

Mais l'attaquant québécois était bien plus en furie par la suite de son match.

«Parce que Scott Gomez était au banc des pénalités après sa bagarre, j'ai eu une présence en attaque à cinq. Mon travail était simple : aller devant le filet et obstruer la vue du gardien. Je n'y suis pas arrivé parce que j'ai laissé l'erreur commise sur le but me hanter pour le reste du match. Ça fait deux jours que je suis marabout. La seule façon de retrouver le sourire est de jouer un bon match ce soir et d'aider l'équipe à gagner.»