La frénésie de la victoire et l'agonie de la défaite : le Canadien a vécu les deux antithèses du sport, samedi soir.

François Gagnon LA PRESSE

Fort d'un festival offensif généré par Andrei Kostitsyn (trois buts, une passe), Michael Cammalleri (trois passes) et Tomas Plekanec (un but et une mention d'aide), le Canadien s'est offert des avances de 2-0, de 4-1 et de 5-4 avec tout juste cinq minutes à faire en troisième période.

> Relisez le clavardage

> Le sommaire du match

Des avances qu'il a tour à tour laissé filer pour finalement s'incliner 6-5 en prolongation.

Nicklas Backstrom, avec un très bon tir décoché de l'enclave, a donné la victoire aux Capitals, 31 secondes seulement après le début de la prolongation.

Meilleur joueur de son équipe, Backstrom a complété son tour du chapeau sur ce jeu qui a conduit au but de la victoire. Un but qui permet aux Capitals de niveler les chances 1-1 dans la série qui se poursuivra lundi au Centre Bell.

Écarté complètement de la feuille de pointage lors du match de jeudi, Alexander Ovechkin est revenu à la normale. Il a marqué un but, a ajouté trois passes et a obtenu six tirs au but. Sept autres ont été bloqués devant Halak alors que deux de plus ont raté la cible.

Erreurs coûteuses

Le défenseur recrue John Carlson avait nivelé les chances avec 81 secondes à faire au troisième tiers.

«Les arbitres ont annoncé une pénalité et on dirait que leurs joueurs se sont arrêtés sur la patinoire. Comme s'ils croyaient que les arbitres allaient siffler. J'ai vu Nick (Nicklas Backstrom) avec la rondelle et je me suis porté à l'attaque pour décocher un bon tir», a indiqué le défenseur qui marquait son premier en carrière dans la LNH.

«Il y des gars qui sont bénis et John en est un. Le genre de gars qui se retrouve au marbre en fin de neuvième manche avec trois hommes sur les buts et qui sait en profiter. Des buts importants comme celui qu'il a marqué ce soir, John en marquera plusieurs au cours de sa carrière», a lancé Bruce Boudreau après le match.

Sans rien enlever au talent du jeune défenseur et à la qualité de son tir, Jaroslav Halak, qui a accordé six buts sur 37 tirs, se devait de réaliser l'arrêt.

Demeuré loin des journalistes après la défaite, Halak a été croisé dans un corridor alors qu'il quittait le vestiaire.

«Je n'ai pas vraiment envie de parler», a-t-il simplement indiqué.

La défaite relancera la question des gardiens.

Car s'il a été sensationnel lors du premier match (45 arrêts), Halak n'a pas offert le même genre de performance samedi.

«Le travail de notre gardien n'est pas en cause ce soir. Il a été bousculé plusieurs fois sur des jeux qui ont conduit aux buts des Caps et il a fait de bons arrêts. On a perdu ce soir parce que nous avons commis des erreurs coûteuses et des erreurs de jugement que tu ne peux te permettre contre des équipes aussi talentueuses», a commenté Jacques Martin.

«Nous avons été chanceux de revenir de l'arrière comme on l'a fait. Nous débarquerons chez eux maintenant où nous devrons être beaucoup meilleurs et jouer du hockey plus serré si nous voulons l'emporter», a pour sa part indiqué un Bruce Boudreau fort soulagé après la victoire.

Théodore chassé

S'il a perdu samedi, le Canadien s'est rapidement débarrassé de José Théodore.

Brian Gionta a fait mal paraître le gardien des Capitals avec un tir de loin qui a lancé le Tricolore en avant 1-0 après 60 secondes de jeu seulement.

Pendant que ses coéquipiers tentaient de percer Jaroslav Halak à l'autre bout de la patinoire, Théodore attendait un deuxième tir qui a mis du temps à venir.

Secoué par le premier but et ankylosé par une attente de près de sept minutes, Théodore n'a pu réagir lorsqu'Andrei Kostitsyn, du cercle des mises en jeu, a décoché un tir puissant qui ne lui a donné aucune chance.

Victime d'un deuxième but sur deux tirs, d'un troisième en trois dans les faits puisqu'il a perdu le match de jeudi en prolongation, Théodore a alors été rappelé au banc.

L'entrée en scène de Varlamov a fouetté l'équipe. Eric Fehr a ramené son équipe dans le match en déjouant Halak au terme d'une échappée quelques minutes plus tard.