L'an dernier à la même date, les Capitals se remettaient de la défaite encaissée lors du premier match de la série les opposant aux Rangers de New York.

François Gagnon LA PRESSE

Pour reprendre le chemin de la victoire, Bruce Boudreau avait décidé de remplacer José Théodore par Semyon Varlamov et de confiner le défenseur Jeff Schultz à la galerie de presse.

Deux changements qui n'ont pas donné de résultat immédiat puisque les Rangers l'ont emporté 2-0 dans le cadre du deuxième match. Washington a toutefois remporté la série en sept matchs.

Malgré la défaite de jeudi aux mains du Canadien, José Théodore sera devant le filet. Pas question non plus de confiner Jeff Schultz à la galerie de presse.

Pourquoi? Parce que le jeune défenseur âgé de 24 ans seulement a terminé la saison au premier rang dans la LNH avec un différentiel de +50.

Un bond de géant pour ce deuxième choix des Caps (27e sélection) en 2004 qui complète déjà sa quatrième saison dans la LNH.

Bien qu'il soit physiquement en mesure de faire face à bien des défis avec ses 6'6 et 227 livres, le défenseur originaire de Calgary semble déstabilisé, voire démuni, lorsqu'on lui demande de qualifier l'exploit qu'il a réalisé.

«C'est difficile de réaliser que je me retrouve dans cette position. Un tas de facteurs expliquent ce résultat qui récompense autant les gars avec qui je joue que moi personnellement. Mais le beau côté est que ça me permettra de me vanter un jour parce que j'aurai battu Ovie une fois dans ma vie», a lancé le défenseur rencontré dans le petit coin qu'il occupe dans le vestiaire des Capitals.

Troisième marqueur de la LNH avec ses 50 buts et 109 points, Alexander Ovechkin a terminé au deuxième rang au chapitre des plus et des moins (+45) derrière son jeune coéquipier.

À l'image de José Théodore qui a redressé sa saison en deuxième portion de calendrier, Jeff Schultz s'est mis à accumuler les plus après qu'il eut été jumelé à Mike Green.

Formidable machine offensive (19 buts, 76 points), Green s'occupait du volet des plus alors que le solide arrière s'occupait des moins?

«Ce serait injuste de le confiner à ce rôle», a lancé Mike Green plus tôt cette semaine.

«Jeff représente une police d'assurance très fiable derrière moi, mais il a aussi de très belles aptitudes. Il s'est établi une complicité beaucoup plus importante que le simple fait d'assumer la garde. Il est capable de contribuer à l'attaque (trois buts, 20 points) tout en s'occupant de l'aspect premier de notre travail. Il m'a beaucoup aidé à améliorer l'aspect défensif de mon jeu», a ajouté Green qui a terminé l'année avec un différentiel de +39 qui le place au troisième rang dans la LNH.

Deux autres joueurs des Caps, Nicklas Backstrom (+37) et Alexander Semin (+36) occupent les cinq premières places au classement. Semin partage cette cinquième place avec Christian Ehroff et Daniel Sedin des Canucks de Vancouver.

Jeff Schultz a terminé le premier match de la série Montréal-Washington avec un différentiel de -1. C'était la 10e fois seulement cette saison qu'il terminait avec un différentiel négatif. Il a connu neuf matchs de -1 et un seul de -2.