Tomas Plekanec a finalement eu le dernier mot. Stoppé par José Théodore à deux reprises en deuxième période, Plekanec a déjoué le gardien québécois à 16:18 de la première période de prolongation avec un bon tir de l'enclave.

François Gagnon LA PRESSE

Ce but a propulsé le Canadien vers une victoire ô combien surprenante de 3-2 aux dépens des Capitals et lui permet de prendre les devants 1-0 dans la série qui l'oppose aux champions de la saison régulière.

«C'est une très grosse victoire peu importe l'identité de celui qui a marqué», a lancé Plekanec après le match.

> Le sommaire du match

> Relisez le clavardage avec Richard Labbé

«Il allait dans une direction et a tiré dans l'autre coin. J'ai aperçu la rondelle à la dernière seconde et j'ai été battu par un très bon tir», a indiqué José Théodore après la défaite.

Quant à l'ironie reliée au fait qu'il ait été déjoué par Plekanec après que ce dernier eu causé une petite commotion en indiquant que les Capitals ne comptaient pas sur des gardiens de la trempe de Ryan Miller ou Martin Brodeur, Théodore est resté de marbre.

«Ce n'était qu'une façon de mettre la table pour les séries. Je connais bien Tomas, c'est un excellent joueur et il n'y a rien de plus à ajouter sur cette question.»

Ovechkin absent

Si Tomas Plekanec a donné la victoire au Tricolore en ajoutant un but crucial aux quatre qu'il avait marqués en saison régulière, Jaroslav Halak s'est encore une fois imposé.

Le gardien slovaque a réalisé 45 arrêts, dont 18 au cours de la seule première période pour garder son équipe dans la partie.

Ce faisant, il a porté sa fiche cette année à 7-0-0 lorsqu'il fait face à 45 tirs et plus au cours d'une rencontre.

Si les arrêts de Halak expliquent le gain du Canadien en dépit de la domination des Caps au chapitre des tirs au but (47-38), le fait qu'Alexander Ovechkin n'ait pas obtenu le moindre tir a grandement aidé la cause du Tricolore.

C'était la deuxième fois seulement cette saison que le capitaine des Capitals n'obtenait pas de tir au cours d'un match.

Amélioration constante

La première période a offert le genre de hockey qu'on attendait: les Capitals ont pris la glace d'assaut et le Canadien s'est défendu. Pour éviter la catastrophe, le Tricolore devait compter sur un Jaroslav Halak en grande forme.

Le gardien slovaque l'était.

À son deuxième départ seulement en carrière en séries, Halak a multiplié les arrêts en début de rencontre.

Frustrés par ces occasions ratées et par deux pénalités flagrantes du Canadien, pénalités devant lesquelles les arbitres ont fermé les yeux, les Caps ont perdu un peu patience.

C'est d'ailleurs après avoir été atteint au visage par le bâton de Marc-André Bergeron, geste que les arbitres n'ont pas relevé, que Nicklas Backstrom a écopé une pénalité bête en répliquant avec un double-échec.

Le Canadien a profité de cette occasion pour prendre les devants.

Bien posté à la gauche du filet des Caps, Michael Cammalleri a décoché un tir sur réception vif et précis qui s'est logé dans la lucarne avant que José Théodore n'ait le temps de compléter son déplacement.

Il s'agissait du premier but de Cammalleri en 12 rencontres.

Au lieu de profiter de ce but pour prendre son envol, le Canadien a continué à se défendre.

Les Capitals ont donc maintenu le rythme et ils ont finalement nivelé les chances sur un tir anodin décoché de la ligne bleue par le défenseur Joe Corvo.

Caché par Jason Chimera et Marc-André Bergeron qui bataillaient alors devant le filet, Halak n'a jamais vu la rondelle approcher. Il l'a partiellement stoppée avec son bouclier, mais la rondelle a dévié dans le filet.

La deuxième a été tout à l'opposé de la première. Non seulement le Canadien a dominé les tirs 13-8, mais il a embouteillé les Capitals pendant de longs moments dans son territoire.

José Théodore, qui avait eu la vie facile en première en dépit du but, a réalisé 13 arrêts.

Un cafouillage défensif du Tricolore a permis aux Caps de prendre les devants après 47 secondes de jeu en troisième.

Nicklas Backstrom a hérité de la rondelle en plein centre de l'enclave avant de décocher un tir qui n'a donné aucune chance à Halak.

Parce que José Théodore n'a accordé que neuf buts sur 229 tirs en troisième période depuis le 13 janvier, les Capitals semblaient en voie de remporter la première manche de la série.

Mais le Canadien n'avait pas dit son dernier mot.

Scott Gomez, le meilleur joueur du Tricolore ce soir, a profité d'un échange parfait amorcé par Benoit Pouliot et Brian Gionta pour niveler les chances en poussant la rondelle dans le fond du filet sous les yeux de Mike Green qui a très mal paru sur le jeu.

La série se poursuit samedi à Washington.