Si le Canadien attendait de croiser une équipe de fort calibre pour prouver sa vraie valeur et le fait qu'il soit toujours dans la course pour une place dans les séries éliminatoires, il sera servi samedi.

François Gagnon LA PRESSE

Dans le cadre du premier des trois matchs mettant en vedette des clubs canadiens dans le cadre de Hockey day in Canada, le Tricolore croisera les Sénateurs à la Place Banque Scotia. Le match débute à 14h.

Privé des services du vétéran Jaroslav Spacek qui a déclaré forfait à Tampa Bay jeudi en raison d'une grippe, le Canadien a rappelé le jeune défenseur suisse Yannick Weber en vue du match de samedi.

Il sera intéressant de voir si Jacques Martin utilisera le jeune arrière qui défendra les couleurs de la Suisse aux Jeux de Vancouver à la ligne bleue, ou s'il l'enverra au sein du quatrième trio à la place de Marc-André Bergeron.

Rentré bredouille de la Floride où il s'est fait battre 2-1 et 3-0 par les Panthers et le Lightning, le Canadien croisera des Sénateurs en quête d'une neuvième victoire consécutive.

Daniel Alfredsson et ses coéquipiers établiront une nouvelle marque d'équipe s'ils arrivent à battre Montréal pour une quatrième fois en cinq duels cette saison.

«Ce serait certainement plaisant de prolonger cette séquence. Mais il ne s'agit pas d'une source de distraction ou une pression inutile. Il est bien plus stressant de tenter de stopper une série de défaites que de tenter de prolonger une série de victoires», a lancé Daniel Alfredsson après l'entraînement de son équipe vendredi.

Avant d'amorcer cette séquence victorieuse, la plus longue depuis les mois d'octobre et novembre 2007, les Sénateurs avaient perdu cinq victoires de suite.

Ils ont changé de cap le 14 janvier, à New York, où ils ont battu les Rangers 2-0. Ils ont ensuite battu Montréal (4-2), Boston (5-1), Chicago (4-1), St.Louis (3-2), Boston (2-1), New Jersey (3-0) et les Penguins à Pittsburgh (4-1) jeudi.

Les Sénateurs ont donc dominé leurs adversaires 27-8 au chapitre des buts marqués. Ils ont marqué le premier but dans sept de ces huit parties. Ottawa a écoulé les 23 pénalités écopées au cours de cette période.

Mieux encore, les Sénateurs n'ont accordé qu'un but lors des 43 derniers désavantages numériques qu'ils ont affrontés.

Brian Elliott, auteur de six victoires de suite et première étoile de la dernière semaine dans la LNH, sera devant le filet des Sénateurs face au Canadien.

Victime d'une commotion cérébrale le 14 janvier dernier - Mike Fisher l'a atteint en plein front avec un tir frappé lors d'un entrainement - Pascal Leclaire a repris l'entraînement avec ses coéquipiers vendredi. Il ne devrait pas revenir au jeu avant une bonne semaine.

«C'est vraiment plaisant de suivre les exploits des gars de l'extérieur, mais ce serait pas mal plus plaisant d'être au milieu de l'action. Mais avec la malchance que je semble attirer encore cette année - il a été victime d'une fracture d'un os de la joue lorsque atteint par une rondelle égarée alors qu'il suivant un match au banc des joueurs - je me dis qu'au moins l'équipe gagne et que ce sera positif de prolonger tout ça lorsque je reviendrai au jeu», a indiqué le gardien québécois.

Revenu au jeu contre le Canadien le 16 janvier, au Centre Bell, Daniel Alfredsson pourra continuer son travail de démolition aux dépens du Canadien. Il avait marqué un but et ajouté deux passes dans la victoire des Sénateurs aux dépens du Tricolore.

Ce sera le 74e match du capitaine des Sénateurs face au Canadien. Après 73 rencontres, il revendique 23 buts et 97 points...

Depuis son retour au jeu après une grave blessure à l'épaule, Alfredsson a marqué cinq buts et récolté 11 points en sept rencontres.

Alex Kovalev s'est distingué avec deux buts et huit points lors de la séquence de huit matchs gagnés. Il a été blanchi pour la seule fois, jeudi, à Pittsburgh, mais il aurait pu récolter deux, voire trois points, sur ses compagnons de trios avaient su profiter des occasions qu'il leur a présentées.

Ce sera le premier match entre les deux équipes depuis le congédiement de Georges Laraque. Il sera intéressant de voir si Chris Neil passera des paroles aux actes. Le turbulent attaquant des Sénateurs avait souligné qu'avec cette décision, le Canadien rendait la tâche pas mal plus facile aux joueurs de son genre. Il avait même assuré que ce serait une partie de plaisir de croiser le Canadien.

Neil, et son compagnon de jeu Jarkko Ruutu, sont des agitateurs de premier niveau. Autour de Chris Kelly, ils complètent un troisième trio qui aime mettre le feu aux poudres, mais qui est aussi capable de marquer sa part de buts.

Et lorsque les choses deviennent plus sérieuses, Matt Carkner est en mesure de s'assurer de repousser les matamores des autres équipes. Carkner (135 minutes) et Neil (132 minutes) occupent les deuxième et troisième places dans la LNH chez les joueurs les plus punis.

Entre les lignes

Jason Spezza est revenu au jeu après sa longue absence reliée à une intervention chirurgicale à un genou. Il disputera un quatrième match de suite samedi. Il a salué son retour au jeu avec un but dans chacun des trois matchs. Il a ainsi prolongé à cinq, sa série de matchs consécutifs avec un but, un record personnel...

* * *

Le défenseur québécois Alexandre Picard et le vétéran attaquant Shean Donovan ont été laissés de côté à Pittsburgh...

* * *

Le Canadien se rend à Ottawa par autobus. Il devrait débarquer à Ottawa autour de 22h. Les petits gars n'auront donc pas l'occasion de veiller tard...

* * *

Avis aux partisans du Canadien - ou des Sénateurs - qui feront le voyage vers Ottawa samedi, ne vous pressez pas avant de faire le plein. Une fois en Ontario vous trouverez de l'essence à 93 sous le litre. Une économie qui permettra d'éponger le prix des petites gâteries aux concessions...