Source ID:; App Source:

L'impuissance de Bob Gainey

Bob Gainey... (Photo: PC)

Agrandir

Bob Gainey

Photo: PC

François Gagnon
La Presse

Muter Georges Laraque et Alex Tanguay. Écarter Tomas Plekanec et Matt D'Agostini. Donner une chance à Sergei Kostitsyn et à Yannick Weber. Espérer un miracle de Francis Bouillon au détriment de l'expérience de Patrice Brisebois...

Tout cela était bien beau. Mais on attend encore les résultats. Et quand Bob Gainey se regarde dans le miroir, l'entraîneur-chef qui se trouve d'un côté de la glace doit faire des gros yeux au directeur général qui se cache de l'autre côté.

Pourquoi?

Parce que les deux premiers matchs de la série ont fait la preuve par quatre que le Canadien ne peut rivaliser avec les Bruins.

Lorsqu'il a mis Guy Carbonneau à la porte, deux semaines seulement après lui avoir garanti son poste, Bob Gainey assurait qu'il était temps de donner de la stabilité à cette équipe, qui en manquait cruellement.

Qu'a fait Gainey depuis le début de la série?

Il a imité Carbo en multipliant les changements afin de camoufler les lacunes de son équipe.

Une équipe que Bob Gainey, le directeur général, croyait capable de gagner. Une équipe que Bob Gainey, l'entraîneur-chef, n'arrive pas à faire gagner.

Pourquoi? Parce que les changements qu'il apporte ne l'améliorent pas... ou pas assez.

Bob Gainey pensait-il vraiment que Georges Laraque pourrait nuire ne serait-ce qu'un peu à Zdeno Chara?

Le seul joueur du Canadien qui soit arrivé à déconcentrer le géant Chara au cours des dernières années est Steve Bégin. Il y est arrivé en le frappant, en lui tournant autour comme une mouche tourne autour de vous savez quoi!

Le gros Georges n'a rien fait de mal. Il s'est même attiré quelques compliments après le premier match. Mais a-t-il vraiment dérangé Chara? Jamais!

On ne peut reprocher à Gainey de tenter de fouetter son équipe. Mais après deux matchs, on doit conclure qu'il a amputé son premier trio de l'élément qui avait permis au Tricolore de compter sur un premier trio digne de ce nom en fin de saison.

Un premier trio dont le Canadien et ses partisans s'ennuient depuis le début des séries.

Et s'il est vrai qu'Alex Tanguay a donné des ailes à Glen Metropolit et à Christopher Higgins, il n'arrivera jamais à les transformer en Koivu ou Kovalev.

Continuons: Plekanec et D'Agostini méritaient peut-être leur retrait de la formation.

Mais on les a remplacés par qui? Par Sergei Kostitsyn. Par un joueur indiscipliné sur et hors de la patinoire, par un égoïste qui a permis aux Bruins de prendre le contrôle du match en marquant sur une pénalité dont il a écopé.

Par Weber, qui a un beau talent et un bel avenir, mais aucune expérience. Voyons donc!

Et Francis Bouillon: comment diable a-t-on pu prendre pareil risque avec un joueur qui n'avait pas subi le test d'un vrai entraînement depuis deux mois?

Tout cela témoigne d'une certaine panique.

Ou si cela faisait partie d'un beau plan, ce plan n'était pas bon. Pas bon parce que le Canadien a remplacé quatre trente sous par une piastre.

Quand tout était facile en début de saison, quand le Canadien gagnait contre des petites équipes en dépit des blessures, on louangeait sa «belle» profondeur. Elle est passée où, cette profondeur, depuis que plus rien n'est facile? Depuis que c'est rendu très difficile alors qu'on est en séries privé d'Andrei Markov.

Guy Carbonneau a payé de son poste ce manque de profondeur, qui l'a obligé à jongler avec ses joueurs au point de les échapper.

Et voilà que comme Carbo l'a fait trop souvent avant lui, Bob Gainey hisse le drapeau blanc.

À la question: «Que doivent faire vos joueurs pour retrouver le chemin de la victoire», Bob Gainey a répondu après le match de samedi: «Écouter leur coach!» Quoi? Les joueurs n'écoutent pas plus Gainey qu'ils n'écoutaient Carbo!

Est-ce que la vérité commencerait à sortir?

Est-ce que ces joueurs qui dénonçaient haut et fort le manque de communication de Carbo prouvent maintenant qu'ils sont incapables d'en donner plus, même avec celui qui les paye derrière le banc?

Ils ont encore le match de ce soir pour nous faire mentir. Car s'ils perdent ce soir, pas sûr qu'on aura besoin d'un cinquième match pour déterminer le gagnant de cette série.

 




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer