Mauvais au cercle des mises en jeu, incapable de profiter de quatre attaques massives, dont une supériorité de deux hommes pendant 33 secondes, et victime de deux buts en deux désavantages numériques, le Canadien a perdu.Encore!

François Gagnon LA PRESSE

Il s'est incliné 5-4, encaissant sa quatrième défaite en cinq matchs depuis que Bob Gainey a pris les commandes de l'équipe.

>>> Le sommaire du match

«J'espérais une bonne récolte de points cette semaine. Ce ne sera pas le cas. Mais en battant Toronto samedi, nous pourrons au moins jouer pour ,500. Ce ne sera pas assez pour améliorer notre position au classement, mais on verra ce qui arrivera la semaine prochaine. Sauf que j'aime mieux attendre un peu avant de penser à la semaine prochaine», a lancé Gainey après la rencontre.

Malgré sa défaite, le Canadien demeure au septième rang, sur un pied d'égalité avec les Hurricanes de la Caroline, qui ont disputé un match de plus. Mais ces deux formations ne sont plus qu'à un point du neuvième rang en raison de la victoire de 3-1 des Panthers aux dépens des Maple Leafs, hier soir, en Floride.

Price chassé

C'est pourtant le Canadien qui a pris les devants dans le match. Oublié dans l'enclave, Guillaume Latendresse a tiré dans un filet désert pour inscrire son 10e de la saison.

Matt D'Agostini a ensuite tout gâché.

Au lieu d'encaisser la solide mise en échec que venait de lui asséner Anton Volchenkov, le jeune attaquant a répliqué et s'est retrouvé au banc des pénalités.

Une bien vilaine idée.

Car Saku Koivu a perdu la mise en jeu et Nick Foligno s'est emparé du retour accordé par Carey Price sur un tir de Filip Kuba.

Les Sénateurs ont profité de leur deuxième attaque à cinq pour prendre les devants. Mike Komisarek, pour avoir sorti le filet de ses ancrages, était au banc lorsque Spezza a contourné Mathieu Schneider pour glisser la rondelle entre les jambières de Price.

Spezza a marqué son 27e de la saison en faisant dévier un tir d'Anton Volchenkov.

En arrière 3-1, le Canadien a bien entrepris la deuxième. Alex Tanguay, bien posté dans l'enclave, a déjoué Brian Elliott avec un tir précis dans l'enclave.

Price et Patrice Brisebois ont ensuite empêché leur équipe de profiter de l'élan donné par ce but.

Le vétéran défenseur a pris une mauvaise décision en zone neutre, ouvrant la porte à une poussée de Ruutu. Ce dernier a ensuite contourné Roman Hamrlik avant de mystifier tout le monde en déjouant Price avec un tir du revers dans la partie supérieure.

Avant de tirer, Ruutu a effectué une feinte en glissant la rondelle entre ses patins. Ce tour de passe-passe a peut-être déconcentré Price, qui a très mal paru sur le jeu.

De fait, Price a tellement mal paru que Gainey l'a sorti du match après ce quatrième but accordé sur 15 tirs seulement.

«Je dois mieux jouer que je l'ai fait ce soir, particulièrement à ce moment-ci de la saison», a brièvement commenté Price en sortant du vestiaire.

Halak solide

Envoyé en relève à Price après le but de Ruutu, Jaroslav Halak a gardé son équipe dans le coup.

Dès son entrée en scène, Halak a réalisé un arrêt du tonnerre de la mitaine aux dépens du dangereux Dany Heatley sur un tir des poignets décoché de l'enclave.

Le gardien slovaque s'est ensuite illustré devant Christoph Schubert au terme d'une longue échappée, avant de voler un but à Daniel Alfredsson sur un arrêt réalisé avec le bout du patin.

Sans ces arrêts de Halak, qui a accordé un but sur les 14 tirs qu'il a reçus en un peu plus de 14 minutes en période médiane, les Sénateurs auraient porté leur avance à 7-2.

Halak a cédé devant Daniel Alfredsson, qui a fait dévier un tir de la pointe de Chris Phillips.

Si les arrêts de Halak ont gardé le Canadien dans le match, la générosité de Brian Elliott a permis au Tricolore de revenir dans le rencontre.

Elliott a mal paru sur un tir du revers de Latendresse alors que la rondelle s'est faufilée entre ses jambières. Il a concédé le quatrième but sur un tir de la pointe de Roman Hamrlik que Tom Kostopoulos a fait dévier.

Elliott a toutefois été solide en troisième, stoppant les 10 tirs du Canadien qui est rentré d'Ottawa en autobus immédiatement après la rencontre.