Le Canadien sauve la face avec un point mais glisse néanmoins derrière les Rangers.Mais voilà!

François Gagnon LA PRESSE

Henrik Lundqvist a accordé deux buts sur trois tirs en troisième période pour permettre au Canadien de niveler les chances et d'envoyer le match en prolongation.

Après cette prolongation qui n'a pas fait de maître, Carey Price, solide jusque-là avec 39 arrêts sur 42 tirs, a été déjoué trois fois de suite et ce sont les Rangers qui sont sortis du Centre Bell forts d'une victoire de 4-3.

Le Canadien (81 points) se réveille donc au septième rang, ce matin, un point derrière les Rangers et trois derrière les Penguins de Pittsburgh, qui ont remporté une victoire facile contre Atlanta hier.

>>> Le sommaire du match

Des défaites de Buffalo et de la Floride permettent toutefois au Canadien de souffler un peu...

C'était la première fois de sa carrière que Price accordait trois buts sur trois tirs de barrage.

Il s'est fait passer la rondelle entre les jambières par Markus Naslund sur une très belle feinte. Nik Antropov l'a déjoué avec un tir parfait dans la lucarne du côté du bouclier. Chris Drury a marqué le but de la victoire avec un tir qui s'est faufilé entre les jambières du gardien du Canadien, qui a esquissé un vif geste de mécontentement lorsqu'il s'est rendu compte que le match venait de prendre fin.

Price a d'ailleurs fait faux bond aux journalistes après la rencontre.

Gros point malgré tout

«À ce moment-ci de la saison tous les points sont cruciaux. Nous venons d'en donner deux aux Rangers, mais nous en ajoutons un gros malgré tout. Ce n'était que le premier match d'une autre semaine cruciale et nous devons maintenant nous tourner vers Ottawa et Toronto pour la compléter avec une récolte de six points», a lancé Mike Komisarek après cette défaite crève-coeur du Canadien.

Pourquoi crève-coeur?

Parce que le Canadien a tout de même été en mesure de combler des reculs d'un but trois fois plutôt qu'une.

Bon! La troisième période a laissé plus d'un partisan sur son appétit alors que les visiteurs ont dominé les tirs au but à 16 contre cinq. Mais l'effort déployé aurait pu se traduire par une victoire.

Lapierre s'illustre

«Contrairement aux derniers matchs, nous ne nous sommes pas écrasés ce soir», a d'ailleurs lancé Maxim Lapierre, qui a disputé un très fort match, en prenant notamment une part active à la remontée du Canadien au dernier tiers.

Après que Nikolai Zherdev eut profité d'un tir dévié par Tomas Plekanec pour surprendre Price et donner les devants 2-1 aux BleuShirts en tout début de deuxième, Lapierre a répliqué 40 secondes plus tard.

Au terme d'une poussée à deux contre un, Lapierre a déjoué le gardien Lundqvist avec un excellent tir dans la partie supérieure.

Les Rangers ont ensuite profité de l'une des nombreuses erreurs de Saku Koivu dans le match d'hier pour reprendre les devants. Après avoir perdu un joueur dans le coin de la patinoire, Koivu était campé dans l'enclave lorsque Ryan Callahan, lors d'une mêlée, a redonné une avance d'un but à son équipe.

Cette avance a été effacée par un but chanceux d'Andrei Markov, qui a surpris Lundqvist avec un tir qui s'est faufilé sous son bras droit avant de se loger dans la lucarne.

«C'était peut-être un excellent tir. Je ne sais pas, car je n'ai jamais vu la rondelle entrer», a souligné Markov, qui a ajouté un but en fusillade.

Après qu'Alex Kovalev eut habilement déjoué Lundqvist, Markov a surpris le gardien suédois avec un tir des poignets précis dans la lucarne alors qu'il s'assurait toujours de déjouer ses adversaires.

«Je travaille sur un deuxième geste», a ironisé le défenseur.

Si les joueurs du Tricolore ont sauvé la face avec le point arraché en fusillade, Bob Gainey a reconnu que le match était loin de l'avoir satisfait.

«Nous avons été en arrière au tableau tout au long de la rencontre. À ce moment-ci de la saison, ce n'est pas le genre de situation que nous recherchons.» Nik Antropov a marqué le premier but du match et Alex Kovalev a salué son retour au jeu après une absence de deux rencontres avec le premier des trois buts du Tricolore.