Bien que la date limite des transactions soit passée depuis deux semaines, le Canadien comptera sur un tout nouveau joueur, mardi soir, face aux Rangers de New York: Alex Kovalev.

François Gagnon LA PRESSE

«Je me sens comme un jeune homme. De fait, il y a très longtemps que je ne me suis pas senti aussi bien», a lancé Kovalev à son retour au vestiaire après le premier exercice digne de ce nom dirigé par Bob Gainey depuis qu'il a pris la relève de Guy Carbonneau, lundi dernier.

Foudroyé par un virus, Kovalev sera de retour au sein de la formation après une absence de deux matchs. Une absence dont il revient amaigri de cinq kilos.

«J'étais à plat complètement. J'étais incapable de manger quoi que ce soir et de m'hydrater convenablement. Je ne gardais rien et j'étais frappé par des montées de fièvre. Je ne faisais rien et je perdais toute mon énergie», a indiqué Kovalev, qui espère être enfin débarrassé de ses ennuis de santé.

«L'hiver a été difficile. J'ai composé avec plusieurs petits bobos et chaque fois que je croyais m'en sortir, quelque chose d'autre venait me hanter. Le médecin m'a examiné ce matin et il m'a dit que tout était revenu à la normale. J'espère que cette fois sera la bonne», a poursuivi le meilleur attaquant du Tricolore.

Avec Higgins et Lapierre

S'il revient au jeu mardi soir, Kovalev le fera avec de nouveaux compagnons de trio. Il évoluera à la droite de Maxim Lapierre et de Christopher Higgins.

«Ce n'est pas le temps de se poser des questions sur les joueurs avec qui nous sommes placés. C'est le temps de jouer et de prendre les moyens pour récolter des points au classement. On ne peut espérer que ces points vont tomber du ciel, il faudra prendre les moyens pour les obtenir et travailler jusqu'à la fin des matchs», a poursuivi le marqueur le plus prolifique du Canadien face aux Rangers, avec une récolte de 47 points en 35 rencontres.

«Nous cherchons le plus de stabilité possible au sein de nos trios et c'est la raison pour laquelle nous avons décidé de garder Tomas Plekanec avec les jeunes Max Pacioretty et Matt D'Agostini», a d'abord indiqué Bob Gainey.

«Alex se retrouve avec deux joueurs qui travaillent et qui ont un bon physique. Ce sont des joueurs qui vont droit au filet et qui ne donnent pas dans la dentelle. Ce sera excellent, car nous voulons qu'Alex adopte un style plus direct.»

S'il perd Tom Kostopoulos sur son flanc droit, Maxim Lapierre était bien sûr heureux de profiter de la présence d'Alex Kovalev.

«Ce sera différent, c'est évident. Mais j'ai joué avec Alex il y a deux ans avec Steve Bégin et aussi avec Sergei Samsonov. Je suis le genre de gars qui s'adapte assez vite, mais il faudra s'assurer de travailler aussi fort qu'on le faisait alors que Tom était avec nous», a indiqué le jeune joueur de centre.

«C'est sans doute la seule combinaison que nous n'avions pas encore tentée cette saison, mais c'est certainement un trio qui pourrait connaître du succès», a ajouté Chris Higgins.

Tanguay foudroyé, Latendresse disponible

Si le Canadien pourra compter sur un tout nouveau Alex Kovalev, il pourrait être privé d'Alex Tanguay.

Car c'est au tour de l'attaquant québécois d'avoir à composer avec une vilaine grippe qui l'a contraint à rentrer à la maison lundi. Pour pallier son absence, c'est Guillaume Latendresse qui le remplaçait au sein du trio piloté par Saku Koivu et complété par Andrei Kostitsyn.

«Si Alex nous revient en forme demain et qu'il se dit prêt à jouer, on l'insérera au sein de la formation. S'il ne l'est pas, ou pas assez à notre goût, Guillaume le remplacera. Guillaume est remis, il est en forme et il a hâte de jouer. Il vient de connaître un bon exercice et a le physique nécessaire pour compléter ce trio.

Relégué au quatrième trio, Tom Kostopoulos retrouvera Gregory Stewart et Glen Metropolit.

Jaroslav Halak, lapidé par 48 tirs des Devils samedi, cédera le filet à Carey Price mardi soir.

Mathieu Dandenault, qui s'entraînait avec les défenseurs, sera laissé de côté mardi soir, tout comme Ryan O'Byrne.