Source ID:; App Source:

Chapeau, Maxim!

Maxim Lapierre est félicité par ses coéquipiers après... (Photo: Reuters)

Agrandir

Maxim Lapierre est félicité par ses coéquipiers après son troisième but du match.

Photo: Reuters

François Gagnon
La Presse

(Fort Lauderdale) «Je savais très bien que je n'aurais pas beaucoup de chances de réaliser un tour du chapeau en carrière. Alors quand j'ai vu que je pouvais le rejoindre (Bryan McCabe), j'ai donné un coup. Il faut dire que le gardien a été faible un peu», a lancé Maxim Lapierre en riant alors qu'il commentait son troisième but marqué... dans un filet désert.

Mais ce premier tour du chapeau, Lapierre ne l'a pas volé.

«Maxim travaille tellement fort et joue tellement bien depuis une quinzaine de matchs que j'ai voulu lui donner l'occasion d'aller chercher le troisième but», a reconnu l'entraîneur-chef Guy Carbonneau, qui a envoyé Lapierre sur la patinoire en fin de rencontre après l'avoir utilisé en avantage numérique.

«Il joue avec confiance et prend plus son temps. C'est un gars qui marquait des buts dans le junior et c'est bien de le voir garder la rondelle plus longtemps», a ajouté Carbonneau.

Sur le premier but, Lapierre a d'ailleurs habilement manié la rondelle avant de la soulever à l'aide d'un tir du revers.

«Tout le mérite revient à Steve sur ce but. Il me criait que le gardien (Craig Anderson) était pris de l'autre côté et de venir le battre de vitesse. J'ai changé de jeu à la suite des directives de Steve. Sur le deuxième but, c'est Guillaume qui a fait le jeu en bloquant un tir dans notre zone. Il m'a remis la rondelle et j'ai juste tiré au but. Des fois c'est comme ça. Ça rentre. Ça compense pour les fois où rien ne fonctionne», a raconté Lapierre, dont le premier tour du chapeau sera à jamais associé à la 3000e victoire du Tricolore.

«Chapeau, Maxim!», a lancé un Steve Bégin très heureux pour son jeune coéquipier.

«Il travaille, est toujours en vitesse, toujours engagé. Il provoque des occasions de marquer et il mérite pleinement ses trois buts ce soir», a assuré Bégin, qui arborait un oeil amoché à la suite de son combat de boxe avec Gregory Stewart.

«Il m'a demandé d'y aller et j'ai dit oui. Mais je ne pensais pas qu'il commencerait si vite. J'ai reçu une rondelle sur un oeil hier (dimanche) et un poing sur l'autre ce soir. J'ai hâte de voir ce qui m'attend demain», a ironisé Bégin.

Auteur de son premier but depuis le 2 décembre, Tomas Plekanec était soulagé après la rencontre.

«Les deux derniers matchs (deux passes samedi à Pittsburgh) m'ont donné confiance. C'est bien de sentir qu'on contribue aux succès de l'équipe», a indiqué Plekanec.

«On s'attend à beaucoup de nos joueurs de premier plan et Tomas fait partie de ce groupe», a ajouté Carbonneau.

«À part les mises en jeu, je suis content de tous les aspects du match.

C'est un club (les Panthers) qui travaille extrêmement fort et on savait qu'ils seraient agressifs après les deux défaites encaissées en fin de semaine. Je suis content de voir que nous avons su travailler aussi fort qu'eux», a conclu Carbo.




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer