Source ID:; App Source:

Price se sent d'attaque

Carey Price est retourné passer Noël en Colombie-Britannique et il avoue être... (Photo: AP)

Agrandir

Photo: AP

Marc-Antoine Godin
La Presse

(Pittsburgh) Carey Price est retourné passer Noël en Colombie-Britannique et il avoue être revenu reposé mentalement de cette petite escapade.

«Ce congé m'a fait du bien et je me sens d'attaque pour continuer le calendrier», a-t-il dit. Il faut dire qu'au cours du dernier mois, j'ai eu l'occasion de prendre du répit. J'ai été blessé quelque temps, et puis il y a eu Noël.

«Mais je reviens et je suis prêt», a dit Price, qui aura donné à certains partisans une bonne raison de le choisir plutôt que Marc-André Fleury en vue du match des Étoiles.

«Le repos a fait du bien à tout le monde, a renchéri Guy Carbonneau. Ça fait 30 ans que je suis dans le hockey et c'est la première fois que je profitais d'un congé de cinq jours durant les vacances des Fêtes. Disons qu'on n'a pas la chance de passer Noël en famille très souvent.

«On s'attendait donc à ce que le synchronisme soit plus ardu, mais j'ai bien aimé notre première période, a poursuivi Carbo.

«Par la suite, cependant, on a connu des difficultés car plusieurs passes semblaient frapper des bâtons ou des jambes en milieu de patinoire. Ça a créé plusieurs revirements en deuxième période.

«Et en troisième, on ne s'est pas aidé en donnant aux Penguins trois supériorités numériques. Ils ont beaucoup de talent et c'est dur de toujours garder cette gang-là à l'extérieur de l'enclave.»

Price s'est dressé devant eux et, devant lui, ses coéquipiers ont bloqué 24 tirs des Penguins.

«Les gars devant moi ont également fait du bon travail pour s'assurer que les retours restent loin des joueurs des Penguins», a noté Price.

Tomas Plekanec, quant à lui, s'est réjoui des succès qu'il a connus aux côtés d'Andrei Kostitsyn, se faisant complice de deux de ses trois buts.

«Andrei a connu un excellent match, entre autres parce qu'il était toujours bien placé. Il s'est tenu dans l'enclave et c'est de là qu'il marque à peu près tous ses buts.»

«On a fait de beaux jeux dans leur zone et j'ai marqué sur deux belles passes de Tomas», a résumé Andrei, qui avait bien hâte d'aller mettre de la glace sur son genou après le match.

Tirer, tirer, tirer!

Guy Carbonneau souhaite évidemment que le match de ce soirconfirme la relance du trio Plekanec-Kovalev-Kostitsyn.

«Si on veut connaître du succès d'ici la fin de la saison, il faut que ce trio-là retrouve son niveau de l'an dernier, a répété l'entraîneur. C'est un bon départ. Espérons que ça continue.»

C'est le fait que Kostitsyn ait dégainé six tirs au but qui a plu davantage à son entraîneur.

«On lui demande de tirer plus souvent parce qu'il a à mon avis le meilleur lancer de notre équipe, a mentionné Carbo. Il devrait être prêt à lancer de n'importe où et c'est ce qu'il a fait ce soir.

«Et ces tirs-là se sont transformés en buts.»

Kostitsyn a peut-être six lancers, mais le Canadien, lui, n'a pas franchi la barre des 20 tirs pour la première fois cette saison.

Carbo ne s'est pas montré inquiet devant les 19 lancers de son équipe.

«D'une part parce qu'on a gagné, a-t-il d'abord lancé. Et puis parce que, même si on aurait aimé lancer plus souvent, le fait qu'on ait bénéficié d'un seul avantage numérique change la donne.»




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer