Source ID:; App Source:

Un retour, un réveil et un repos bien mérité

Josh Gorges... (Photo: André Pichette)

Agrandir

Josh Gorges

Photo: André Pichette

Pierre Ladouceur
La Presse

Les joueurs du Canadien ont droit à un petit congé du temps des Fêtes bien mérité après avoir offert un rendement de 2-1-1 au cours de la dernière semaine. La bonne nouvelle, c'est que les hommes de Guy Carbonneau ne reverront plus cette saison les Hurricanes de la Caroline.

Les hommes de Paul Maurice ont en effet battu le Canadien 3-2 en deux occasions, mais le revers du Canadien au Centre Bell est survenu en prolongation, ce qui a assuré un point boni pour l'occasion. Les deux victoires ont été enregistrées à Montréal contre les Flyers de Philadelphie (5-2) et les Sabres de Buffalo (4-3) en prolongation.

De cette semaine, on retient deux choses importantes: le retour de Mike Komisarek et le réveil d'Alex Kovalev.

Dans un premier temps, le retour de Komisarek, après une absence de 16 matches, a redonné un meilleur équilibre à l'escouade défensive du Canadien. Que ce soit avec Josh Gorges ou Komisarek, Andrei Markov demeure le joueur par excellence de cette équipe. Mais le style robuste de Komisarek se jumelle très bien avec le style plus original de Markov.

Par contre, le rôle de quatrième arrière qui faisait les frais de plusieurs discussions il y a à peine quelques jours, revient maintenant à Gorges. Il forme en effet un tandem efficace avec Roman Hamrlik. De plus, Gorges a démontré qu'il pouvait bonifier le jeu de puissance en raison de sa mobilité latérale le long de la ligne bleue offensive.

Hamrlik ne s'est jamais plaint, mais cet arrière fiable doit être heureux de finalement se retrouver avec un défenseur de la trempe de Gorges. Hamrlik a démontré qu'avec Gorges, il n'avait plus à hésiter avant d'appuyer l'attaque.

L'émergence de Gorges facilite le travail de Bob Gainey qui avait fait un pari perdant en pensant que Ryan O'Byrne pourrait évoluer sur une deuxième paire de défenseurs. Maintenant, O'Byrne pourra se développer avec moins de pression en partageant le poste de sixième défenseur avec Patrice Brisebois qui s'est avéré un dépanneur de premier plan depuis le début de la saison.

Maintenant parlons de l'Artiste!

Avec trois buts et une passe en quatre matches cette semaine, on a revu le joueur qui avait impressionné les partisans la saison dernière. Il faut maintenant espérer qu'il pourra relancer ses compagnons de trio.

D'accord, Sergei Kostitsyn a eu un regain de vie depuis quelques matches. Mais Tomas Plekanec n'a pas obtenu un seul petit point à ses neuf derniers matches tandis qu'Andrei Kostitsyn avait été blanchi de la feuille de pointage à ses six dernières rencontres avant d'être victime d'un coup de genou signé Scott Hartnell.

La présence dans l'unité de réserve pour quelques matches des Sergei Kostitsyn et Guillaume Latendresse a donc porté ses fruits. Latendresse a été très présent en territoire offensif au cours de la dernière semaine avec ses 14 lancers au but, lui qui a marqué deux fois. L'ardeur au travail de ses compagnons de trio, Maxim Lapierre et Tom Kostopoulos a été contagieuse. Un petit mot sur Lapierre: il a gagné 37 de ses 54 mises en jeu (69%).

Par ailleurs, vous aurez sûrement remarqué que Guy Carbonneau a tenté quelques expériences avec les membres des deuxième et quatrième trios! Ce n'est certes pas à cause de Robert Lang, un joueur régulier et efficace. Ni à cause de Steve Bégin, une boule d'énergie qui a eu son gros mot à dire dans les deux victoires.

Est-ce à cause de Matt D'Agostini? On en doute puisqu'il a ajouté deux buts à sa fiche et il a été le démarreur contre les Flyers avec son jeu inspiré en première période. Quant à Georges Laraque, il se défend bien dans son rôle, il suffit d'en parler à Andrew Peters. De plus, il a offert de bonnes présences lorsque la rondelle se retrouvait profondément dans le territoire adverse.

Cela doit donc être à cause de Ben Maxwell et Alex Tanguay!

Maxwell n'est tout simplement pas prêt pour la LNH. Il démontre certains éclairs de vitesse en zone offensive, mais dans son territoire il perd trop de batailles à un contre un, ce qui favorise l'attaque des adversaires.

Tanguay, lui, a inscrit un premier but en sept matches. Mais on a surtout remarqué qu'il perd trop souvent des courses ou batailles aux rondelles libres. Pourtant, il est tellement intelligent lorsqu'il s'empare de la rondelle!

 




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer