• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Komisarek: «On n'a pas encore joué notre meilleur hockey» 
Source ID:; App Source:

| Commenter Commentaires (3)

Komisarek: «On n'a pas encore joué notre meilleur hockey»

Mike Komisarek... (Photo: Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Mike Komisarek

Photo: Bernard Brault, La Presse

Quatre jours sans hockey. Les joueurs en rêvaient déjà après la défaite de dimanche aux mains des Hurricanes de la Caroline. Mais parions que rendu au 26 décembre, ils auront hâte de se délier les jambes à Pittsburgh!

«C'est sûr qu'on aurait voulu entamer le congé de Noël du bon pied avec une victoire, a reconnu Mike Komisarek. Mais on va faire le plein d'énergie au cours des prochains jours et se remettre au boulot ensuite. «Nous n'avons pas encore joué notre meilleur hockey.»

Bon point.

Cette équipe-là n'a fait qu'effleurer tout son potentiel en première moitié de saison. «Il nous reste de la constance à aller chercher en deuxième moitié, juge Guillaume Latendresse. On n'est pas dans le trouble, on est somme toute bien placés au classement, mais on n'a pas joué comme on en est capable.»

Si le Tricolore a été en mesure d'éviter le «trouble» avant les Fêtes, il n'est quand même pas dans une position où il peut se permettre un relâchement. Il se situe à l'heure actuelle au milieu du peloton dans l'Association Est. Or, le classement est tellement serré qu'une séquence léthargique pourrait avoir des conséquences funestes. «On se souvient encore de ce qui s'est passé, il y a deux ans, lorsqu'on a raté les séries éliminatoires par un seul point, a rappelé Latendresse. «Mais cette année, cependant, je sais qu'on a l'équipe pour terminer en tête.»

Une meilleure attitude

Le Canadien a rarement été convaincant dans ses 33 premiers matchs. Guy Carbonneau croit que c'est le moral de ses hommes qui explique leurs performances en demi-teintes. «On n'a pas connu une mauvaise première moitié de saison mais, sans dire qu'on doit afficher une attitude plus positive, j'aimerais qu'on retrouve l'attitude qu'on avait l'an dernier», a-t-il indiqué. Carbo souhaite également que ses troupes affichent plus de tonus sur les unités spéciales. Les difficultés de l'attaque massive (26e de la ligue à 14,6% avant les matchs d'hier) sont bien documentées, mais l'infériorité numérique (15e de la ligue à 81,2%) préoccupe également l'entraîneur. «Il faut qu'on se concentre davantage sur nos unités spéciales, a soutenu Carbo. Notre désavantage numérique, par exemple, doit empêcher un but de l'adversaire lorsque le match est sur la ligne.»

Au chapitre des bonnes nouvelles, notons qu'après avoir bénéficié du retour de Mike Komisarek, que le Canadien pourrait bientôt profiter du retour de Saku Koivu et Andrei Kostitsyn dans l'alignement. «Il y a de grosses chances qu'ils reviennent contre les Penguins», a indiqué Carbo. Rendez-vous donc à Pittsburgh où, on vous le promet, il n'y aura pas de blagues clichées à propos de la dinde de Noël. Sans farce.




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer