Source ID:; App Source:

Vieux trio recherche succès passés

Tomas Plekanec... (Photo: Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Tomas Plekanec

Photo: Bernard Brault, La Presse

Les trios du Canadien se promènent comme sur un jeu de serpents et d'échelles. Ça monte, ça descend, mais pour Tomas Plekanec, Alex Kovalev et Andrei Kostitsyn, c'est le retour à la case départ.

Après avoir tenté tout plein de combinaisons, Guy Carbonneau a décidé de réunir ce trio qui avait fait la pluie et le beau temps l'an dernier, mais qui était dans les nuages en début de saison. «La pression est sur eux pour qu'ils redeviennent ce qu'ils étaient l'an dernier», a indiqué Carbo.

«Ça a été notre meilleur trio l'an dernier, mais pour des raisons qu'on ne connaît pas, ça ne marche pas cette année. Or, je ne vois aucune raison pour laquelle ça ne fonctionnerait pas.

«Ce sont les mêmes joueurs avec les mêmes habiletés...»

L'entraîneur assure que son équipe est meilleure que ce qu'elle démontre présentement. Et c'est dans cet esprit qu'il réunit les trois attaquants, afin que «ses meilleurs soient les meilleurs», comme il le dit souvent.

Interrogé sur le fait de retrouver Kovalev à ses côtés, Plekanec n'a pas pris de détour.

«La question n'est pas de savoir qui joue avec qui; c'est que, peu importe nos compagnons de trio, on doit mieux se soutenir les uns les autres, a mentionné Plekanec.

«Lorsqu'un joueur lutte pour la rondelle dans un coin de patinoire, les deux autres attaquants restent à 10 pieds de lui et le regardent faire.

«Et bien sûr, c'est celui qui perd la rondelle qui a l'air stupide.»

Ne pas attendre le voisin

L'idée de mieux se serrer les coudes s'est répandue comme une traînée de poudre dans le vestiaire du Canadien, hier matin.

«Si l'on veut revenir dans le droit chemin, on ne peut pas attendre que l'autre à côté de nous fasse la job, a soutenu Guillaume Latendresse. C'est vrai qu'on a des blessés, mais on ne doit pas attendre que le voisin prenne les choses en main.»

Latendresse a joué l'un de ses bons matchs, mardi soir en Caroline. Son but lors d'un lancer de pénalité l'a inspiré pour le reste de la rencontre.

«Mardi, Guillaume m'a prouvé qu'il était capable de jouer dans la Ligue nationale, a soutenu Guy Carbonneau. Il a lancé, il est allé au filet. Maintenant, il doit le faire à tous les soirs.»

Hier, Latendresse s'est entraîné à la droite de Sergei Kostitsyn et Ben Maxwell, offrant au Tricolore l'une de ses plus jeunes unités à l'attaque depuis longtemps.

 




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer