Le Canadien sera privé des services de Mike Komisarek au cours de la prochaine semaine. Cet arrière a en effet subi une blessure au haut du corps (épaule droite) lors de son combat avec Milan Lucic, jeudi soir, à Boston.

Pierre Ladouceur LA PRESSE

«Je n'ai rien senti pendant le combat puisque j'étais transporté par l'adrénaline. Mais en arrivant au cachot, j'ai réalisé que j'avais un problème», a admis Komisarek qui, comme c'est devenu la norme dans la LNH, n'a pas voulu dévoiler la nature de la blessure.

 

«Je me suis battu parce que j'étais émotif. J'étais frustré en raison du pointage. De plus, on s'affronte avec intensité depuis les séries l'an dernier. Je n'ai aucun regret d'avoir jeté les gants. Cela fait partie du hockey», a ajouté Komisarek, qui ne sera pas du prochain voyage à St.Louis (aujourd'hui), en Caroline (mardi) et à Ottawa (jeudi).

«Il ne sera pas du voyage et il en profitera pour subir des traitements au cours de la semaine. On ne sait pas le laps de temps au cours duquel il devra s'absenter. Il doit rencontrer un spécialiste lundi. Par contre, il n'y a pas de fracture. Puis, il sera réévalué la semaine prochaine», a raconté Guy Carbonneau.

Komisarek, lui, espère rater le moins de matchs possible: «Un joueur est aussi bon que sa performance lors de son dernier match. Or, dans mon cas, j'ai des choses à me faire pardonner parce que je n'ai pas connu un grand match à Boston.»

C'est facile de conclure que la blessure de Komisarek arrive à un très mauvais moment puisque le Canadien joue de manière irrégulière depuis un certain temps, ce qui lui a valu des revers inquiétants à Toronto et Boston.

«On cherche à stabiliser notre jeu en défense. De fait, on cherche un équilibre entre le jeu offensif et défensif. Pour atteindre cet objectif, nos gardiens doivent toutefois être plus réguliers. On veut que nos gardiens nous donnent une chance de gagner», a conclu Carbonneau.

Pour le moment, le Canadien n'a pas rappelé de défenseur de sa filiale de Hamilton dans la Ligue américaine. On devra donc conjuguer avec Andrei Markov, Roman Hamrlik, Francis Bouillon, Josh Gorges, Patrice Brisebois et Ryan O'Byrne, tandis que Mathieu Dandenault se veut une police d'assurance.