Yannick Weber est la révélation du camp d'entraînement du Canadien. Le jeune défenseur suisse a tellement bien fait en quatre matchs préparatoires qu'il a mérité de demeurer à Montréal quelques jours de plus.

François Lemenu LA PRESSE CANADIENNE

Huit autres joueurs ont évité la guillotine. Il s'agit du gardien Marc Denis, des défenseurs Alex Henry et Mathieu Carle (blessé), ainsi que des attaquants Max Pacioretty, Ben Maxwell, Kyle Chipchura, Matt D'Agostini et Greg Stewart.

Le Canadien a retranché 18 joueurs dont les juniors P.K. Subban et Olivier Fortier. Ces joueurs devaient se rendre à St-Jean, Terre-Neuve, lundi, où se met en branle le camp des Bulldogs de Hamilton. Subban a été retourné à son équipe junior des Bulls de Belleville, alors que Fortier rejoindra l'Océanic de Rimouski.

«Weber est la révélation du camp, a déclaré Guy Carbonneau. Il est venu de nulle part. C'est un jeune qui possède un beau sens de l'attaque. Il est aussi celui qui s'est le mieux adapté au jeu de la Ligue nationale.»

Weber, âgé de 20 ans, a pris part à quatre matchs préparatoires. Il a marqué deux buts et enregistré 10 tirs.

«J'aime ce qu'il fait sur la glace, a ajouté Carbo. Il a tellement une bonne vision du jeu. Nous avons déjà perdu Sheldon Souray et Mark Streit qui étaient des éléments importants de notre jeu de puissance. Je pense que Weber peut faire aussi bien. Je l'aime bien à cette position.»

Weber ne s'attend pas à entreprendre la saison à Montréal. Il se dit seulement heureux de poursuivre son camp d'entraînement à Montréal.

«C'est une chance de jouer ici encore un peu, a-t-il dit. Au début du camp, j'ai été surpris de pouvoir suivre le jeu. J'avoue l'être encore plus aujourd'hui.»

Le jeune athlète natif de Morges, dans le canton de Vaud, estime avoir progressé au fil des matchs.

«J'étais nerveux à mon premier match. Je l'étais déjà un peu moins à mon deuxième à Roberval.

«Mon troisième match au Centre Bell m'a rendu très nerveux, a-t-il poursuivi. Mais c'était déjà mieux à mon quatrième.»

Après la rencontre de dimanche, Alex Kovalev a soutenu que Weber est prêt à jouer dans la Ligue nationale.

«Si Kovalev a dit ça, c'est que j'ai dû faire de bonnes choses. Mais il me reste beaucoup à faire même s'il est permis de rêver.»

Pacioretty n'est pas une surprise. Il avait déjà attiré l'attention au camp de perfectionnement en juillet au point de se voir offrir un contrat professionnel. Depuis, il n'a pas déçu.

«On savait ce qu'il peut donner», a dit Carbonneau au sujet de son ailier gauche.

Pacioretty a l'impression de cogner à la porte de la LNH même s'il doit commencer la saison à Hamilton.

«Je suis plus proche que je le croyais, a-t-il expliqué. J'étais nerveux à mon premier match avant de me calmer. Les choses ont été beaucoup mieux par la suite.»

Maxwell, lui, est heureux d'avoir évité les blessures au camp.

«J'ai peu joué ces deux dernières années en raison des blessures. Cette saison, j'espère seulement demeurer en santé.»