La Suisse a causé une vive surprise au Championnat du monde de hockey junior en blanchissant la Suède 2-0, mercredi, obtenant du même coup son laissez-passer pour les demi-finales du tournoi.

Mis à jour le 3 janv. 2019
LA PRESSE CANADIENNE

Le gardien suisse Luca Hollenstein a muselé les Suédois, qui l'ont criblé de 41 tirs au but.

«C'est très gros pour nous, a reconnu l'attaquant suisse Luca Wyss, qui a marqué le deuxième but du match. Tout le monde disait que la Suède allait nous battre. Mais nous, en tant qu'équipe, étions certains que nous pouvions tenir tête à la Suède.»

Yannick Bruschweiler a aussi trouvé le fond du filet pour la Suisse, qui s'est ainsi retrouvée dans le carré d'as du tournoi qui se poursuivra à Vancouver. Elle affrontera en demi-finales la Finlande, qui a surpris le Canada mercredi.

Dans l'autre demi-finale, les États-Unis affronteront la Russie, qui a facilement battu la Slovaquie 8-3 en fin de soirée mercredi, à Vancouver.

Pour y accéder, les Américains ont disposé de la République tchèque 3-1 en quarts de finale. Noah Cates, Josh Norris et Alexander Chmelevski ont touché la cible pour les États-Unis, tandis que Martin Kaut assurait la riposte. Cayden Primeau a effectué 18 arrêts dans la victoire des siens.

Le meilleur résultat de la Suisse dans ce tournoi fut une médaille de bronze en 1998.

Hollenstein a effectué plusieurs arrêts clés pendant la rencontre, dont un aux dépens de l'attaquant Filip Sveningsson en échappée.

Les Suisses se sont agglutinés autour de leur gardien pour le féliciter dès que la sirène annonçant la fin de la rencontre s'est fait entendre.

Bruschweiler a ouvert la marque pour la Suisse d'un tir des poignets du haut de l'enclave qui a déjoué le gardien suédois Samuel Ersson du côté du gant.

Wyss a doublé l'avance des siens à 13:59 de la période médiane, en poussant une rondelle libre dans l'enclave entre les jambières d'Ersson. Après 40 minutes de jeu, la Suisse menait 26-22 au chapitre des tirs au but.

«Je venais de décocher un tir de l'enclave et je me suis précipité vers le filet, et c'est là que la rondelle est apparue. Je l'ai poussée vers le filet, et elle a terminé sa course au fond de celui-ci», a raconté Wyss.

L'entraîneur-chef de la Suisse Christian Wohlwend a déclaré que son équipe doit jouer chaque match comme elle l'a fait contre la Suède.

«La confiance est énorme, a-t-il évoqué. Les joueurs croient en eux. Nous tentons de surfer sur cette vague.»

L'entraîneur-chef suédois Tomas Monten a mentionné que la Suisse avait muselé son attaque.

«C'est ça, le hockey, a-t-il dit. Ils ont très bien joué. Nous avons perdu notre rythme avec la rondelle.»

Monten a confié que son équipe avait été affaiblie par la grippe pendant le tournoi, clouant plusieurs de ses joueurs au lit entre les rencontres. Les Suédois ont d'ailleurs été privés de cinq joueurs lors de leur match de la veille du jour de l'An contre le Kazakhstan.

«Je ne veux rien enlever aux Suisses, a souligné Monten. Ils ont bien joué. Comme je viens de le dire aux joueurs dans le vestiaire : "Prenez votre part de responsabilité. C'est comme ça, c'est tout".»

La Suède s'était présentée en quarts de finale en étant invaincue, après avoir disposé pendant la phase préliminaire de la Finlande, des États-Unis, de la Slovaquie et du Kazakhstan. Les Suédois, médaillés d'argent l'an dernier, en ont profité pour établir un record de 47 victoires consécutives en phase préliminaire du tournoi.

La Suisse a défait le Danemark en phase préliminaire, mais elle s'est inclinée devant le Canada, la Russie et la République tchèque (en prolongation).

Le Kazakhstan prend les devants

Artur Gatiyatov a inscrit le but victorieux et ajouté une mention d'aide à sa fiche, le gardien Demid Yeremeyev a effectué 40 arrêts et le Kazakhstan a vaincu de justesse le Danemark 4-3, dans le cadre du premier match de la phase de relégation.

Oleg Boiko, Yernar Musabayev et Sayan Daniyar ont aussi touché la cible pour le Kazakhstan, qui a ainsi pris les devants 1-0 dans cette série au meilleur des trois rencontres. Il ne manque donc qu'une victoire aux Kazakhs pour obtenir leur laissez-passer pour le tournoi de 2020 - la formation qui s'inclinera sera remplacée par l'Allemagne.

Jonas Rondbjerg, Andreas Grundtvig et Malte Setkov ont riposté, permettant aux Danois d'inscrire leurs premiers filets du tournoi. Mads Soegaard a effectué 15 arrêts dans la défaite des siens.

Le match no 2 de cette série est prévu vendredi.

Le Danemark avait surpris le Bélarus en phase de relégation l'an dernier.