(Hamilton) Accompagné de son père, Dougie, comme caddie, Robert MacIntyre a remporté l’Omnium canadien RBC par un coup devant Ben Griffin, dimanche, signant ainsi sa toute première victoire en carrière à la PGA.

Il disputait son 45tournoi.

« J’en ai des frissons. C’est incroyable, a dit MacIntyre, qui est âgé de 27 ans. Je réalise un rêve et je n’arrive pas à croire que je l’ai fait avec mon père à mes côtés. C’est lui qui m’a enseigné le golf. »

Amorçant la ronde avec quatre coups d’avance en tête, l’Écossais a joué 68 pour terminer à 264 (-16).

MacIntyre a récolté cinq oiselets, tout comme Griffin, son compagnon de jeu. L’Américain a signé une carte de 65 à ses trois dernières rondes.

PHOTO NATHAN DENETTE, LA PRESSE CANADIENNE

Robert MacIntyre célèbre sa victoire avec son père.

MacIntyre a aidé l’Europe à s’imposer à la Coupe Ryder en 2023. Il compte deux victoires sur le circuit européen, en 2020 et en 2022.

Le Français Victor Perez a fini troisième, résultat d’un deuxième 64 de suite.

Rory McIlroy a livré son meilleur score du tournoi, un 64, ce qui lui a permis de se hisser en quatrième place. Il a évité les bogueys tout en accumulant six oiselets.

Le Nord-Irlandais a remporté l’Omnium canadien en 2019, à Hamilton, ainsi qu’en 2022, à Toronto.

Corey Conners, de Listowel, en Ontario, a été le meilleur Canadien avec une sixième place. Conners a brillé avec sept oiselets, dont quatre d’affilée, jouant 65 pour un score cumulatif de -12.

Mackenzie Hughes, de Dundas, en Ontario, a de son côté terminé au septième rang, après avoir entretenu de grands espoirs. Il a terminé le tournoi avec un 70, son pire score de la semaine, glissant à six coups du sommet (-10).

Il avait entrepris la journée dans l’impasse en deuxième place, à quatre coups de MacIntyre.

Hughes a obtenu trois oiselets à ses quatre premiers trous, puis MacIntyre a commis un boguey au premier trou. L’Ontarien a toutefois été victime de trois bogueys à ses 10 derniers trous.

C’est démoralisant. Je voulais vraiment remporter le tournoi. Ça va faire mal pendant un bon bout de temps.

Mackenzie Hughes

L’an dernier, le Britanno-Colombien Nick Taylor avait triomphé lors d’une prolongation, devenant le premier Canadien à gagner le tournoi depuis 69 ans.

« Je sentais que j’allais être à court de trous pour essayer de créer quelque chose, a dit Hughes. Au golf, ce n’est pas un bon signe quand vous devez essayer de forcer les choses. »

Mince consolation pour Hughes : son résultat lui permettra de participer à l’Omnium britannique, en Écosse, le mois prochain.

Taylor Pendrith, de Richmond Hill, en Ontario, a fini 21e après avoir remis une dernière carte de 69 pour un total de 273 (-7), ce qui devrait lui valoir la 30place au classement mondial, le plus haut échelon pour un golfeur canadien.

Consultez le classement final