(Washington) L’Australien Jason Day, en quête d’un premier titre sur le circuit nord-américain (PGA) depuis quatre ans, a pris la tête du Wells Fargo Championship jeudi après la première journée, en rendant une carte de 63, sept coups sous le par.

Publié le 6 mai
Agence France-Presse

Âgé de 34 ans, Jason Day a réalisé huit oiselets pour un seul boguey pour prendre la tête du classement un coup devant l’Américain Joel Dahmen sur le circuit de Potomac, près de Washington.

Derrière ces deux golfeurs, avec des cartes de 65, soit cinq coups sous le par, se trouve un groupe de cinq hommes : les débutants anglais Aaron Rai et Callum Tarren, les Américains Denny McCarthy et Matthew Wolff et le Français Paul Barjon.

Vainqueur du PGA Championship en 2015, Jason Day vise un 12e titre sur le circuit PGA, qui serait son premier depuis 2018 et sa victoire dans le Wells Fargo Championship.

« C’est vraiment encourageant », a commenté l’Australien, qui a longtemps souffert du dos. « Habituellement, quand je joue bien, les gens me demandent comment va mon dos, mais ce n’est pas quelque chose dont vous voulez parler en permanence ».

« Donc j’ai beaucoup travaillé, j’ai été scrupuleux et discipliné dans mon approche pour rester en bonne santé. J’ai des petits soucis de temps en temps, mais — je touche du bois — je me sens très bien la plupart du temps », a-t-il expliqué.

Tenant du titre et quatre fois vainqueur d’un Majeur, Rory McIlroy a rendu une carte de 67, après avoir réalisé sept oiselets, mais aussi deux bogueys et un double boguey. 

Sergio Garcia a lui aussi terminé le premier tour avec une carte de 67, grâce notamment à un aigle réalisé au trou N.15 en rentrant un coup à près de 150 m de distance.

Mais l’Espagnol s’est surtout fait remarquer en s’agaçant après avoir pris une pénalité d’un coup pour avoir cherché trop longtemps une balle. « J’ai hâte de quitter ce circuit. Plus que quelques semaines et je n’aurai plus à avoir affaire à vous », a-t-il lancé, semblant accréditer l’idée qu’il pourrait quitter prochainement le PGA Tour américain pour rejoindre la LIV Golf International Series, une série de huit tournois richement dotés, financée par l’Arabie saoudite.

La série débutera du 9 au 11 juin à Londres, au Centurion Golf Club, la même semaine que l’Open du Canada comptant pour le PGA tour et donc une semaine avant l’US Open (16-19 juin) à Brookline, Massachusetts.

Classement après le 1er tour (par 70)

1. Jason Day (AUS) -7

2. Joel Dahmen (É.-U.) -6

3. Paul Barjon (FRA) -5

Denny McCarthy (É.-U.) -5

Aaron Rai (ENG) -5

Callum Tarren (ENG) -5

Matthew Wolff (É.-U.) -5

8. Wesley Bryan (É.-U.) -4

Stewart Cink (É.-U.) -4

Rickie Fowler (USA) -4

James Hahn (É.-U.) -4

Mackenzie Hughes (CAN) -4

Lee Kyung-Hoon (KOR) -4

Adam Svensson (CAN) -4

Nick Watney (USA) -4

Dylan Wu (É.-U.) -4

17. Austin Cook (É.-U.) -3

Cameron Davis (AUS) -3

Sergio Garcia (ESP) -3

Jim Herman (É.-U.) -3

Harry Higgs (É.-U.) -3

Max Homa (É.-U.) -3

Stephan Jäger (GER) -3

Kim Si Woo (KOR) -3

Kurt Kitayama (É.-U.) -3

Jim Knous (É.-U.) -3

Ben Kohles (É.-U.) -3

Matt Kuchar (USA) -3

Peter Malnati (É.-U.) -3

Rory McIlroy (NIR) -3

Matthew NeSmith (É.-U.) -3

Turk Pettit (USA) -3

Scott Piercy (É.-U.) -3

Rory Sabbatini (SVK) -3

Chase Seiffert (USA) -3

Nick Taylor (CAN) -3

Matt Wallace (ENG) -3