(Dublin) Jon Rahm a été forcé d’abandonner au tournoi Memorial de la PGA, samedi, après avoir reçu un diagnostic positif à la COVID-19.

Doug Ferguson Associated Press

Le golfeur était sur le vert du 18e trou lorsqu’on lui a appris la nouvelle. Il venait d’égaler le record de ce tournoi après 54 trous, en plus de s’être forgé une avance de six coups en tête.

Sa performance dominante depuis le début du tournoi a donc été réduite à néant. Il avait notamment réussi un trou d’un coup au 16e, samedi matin, en terminant sa deuxième ronde.

La PGA a expliqué dans un communiqué que Rahm était entré en contact étroit avec une personne ayant contracté la COVID-19. Il avait donc reçu l’autorisation de participer au tournoi à condition d’être soumis à un test de dépistage quotidien.

Tous les résultats de tests avaient été négatifs depuis son arrivée sur les lieux, lundi, mais ce ne fut pas le cas du test subi après sa deuxième ronde, samedi matin.

La PGA a ajouté que Rahm n’a éprouvé aucun symptôme pendant la fin de semaine. Le vice-président senior de la PGA, Andy Levinson, n’a cependant pas été en mesure de préciser si l’Espagnol avait été vacciné.

Levinson a par contre mentionné que plus de 50 % des joueurs ont reçu leur deuxième dose du vaccin depuis au moins deux semaines.

En raison des protocoles mis en place par la PGA, Rahm a été contraint à l’abandon.

Son retrait a laissé Patrick Cantlay et Collin Morikawa à égalité en tête à moins-12 (204).

« On ne peut pas penser à un pire moment où ça aurait pu lui arriver, il a tellement bien joué aujourd’hui [samedi], a mentionné Cantlay. C’est tellement dommage pour lui. »

Cantlay et Scottie Scheffler, qui ont pris le départ avec Rahm lors de la troisième ronde, ont été rencontrés samedi soir pour déterminer la pertinence d’effectuer le retraçage des contacts.

Les deux joueurs ont déjà contracté la COVID-19, mais c’était il y a plus de 90 jours.

Morikawa a aussi été rencontré, puisqu’il a joué avec l’Espagnol en matinée.

Rahm tentait de devenir le deuxième golfeur, après Tiger Woods, à remporter le tournoi Memorial deux fois de suite.

Il devra désormais se placer en isolement pour 10 jours. Cette période de quarantaine prendra fin le 15 juin, soit le mardi précédant l’Omnium des États-Unis.

Même si le résultat de samedi matin s’avérait être un faux positif, Rahm ne pourrait pas prendre part à la ronde finale. Les joueurs qui reçoivent un diagnostic positif doivent présenter deux résultats négatifs de tests qui ont été subis à un intervalle de 24 heures.

La deuxième ronde a dû être complétée samedi matin en raison de délais de pluie plus tôt dans la semaine.

Morikawa (66) et Cantlay (68) amorceront la ronde finale trois coups devant Branden Grace (67) et Scheffler (69).

Le Canadien Corey Conners a remis une carte de 74 samedi pour terminer la troisième ronde à égalité au 37e rang à plus-1.

Son compatriote Nick Taylor (77) a chuté au 51e rang à plus-3.