(San Francisco) Les devoirs de mathématiques de Megha Ganne devront attendre.

Josh Dubow Associated Press

La golfeuse de 17 ans a des dossiers plus pressants à régler, à l’Omnium féminin des États-Unis.

Après avoir joué 67 jeudi, Ganne a inscrit la normale de 71 lors de la deuxième ronde, vendredi.

À moins quatre, elle est à seulement deux coups de la meneuse Yuka Saso des Philippines, qui a ramené une carte de 67.

Ganne tentait de devenir la première amateure à au moins partager la tête après 36 trous à ce tournoi depuis 1978 (Semple Thompson).

L’adolescente espère que sa belle tenue au tableau excusera le retard dans ses devoirs.

« Je ne sais pas comment j’aurai le temps de faire mes devoirs, a expliqué Ganne. Avec un peu de chance, mon enseignant va me donner un peu plus de temps. C’est difficile de trouver l’équilibre entre le golf et l’école. »

Phil Murphy, le gouverneur du New Jersey, d’où elle vient, lui a écrit des mots d’encouragement sur Twitter.

Ganne a pris le départ alors que le brouillard de San Francisco était toujours présent. Elle a amorcé la journée au neuvième trou, puis elle a commis des bogueys aux 12 et 15 trous.

L’Américaine s’est toutefois repris en calant un roulé de près de 20 pieds pour l’oiselet au 16e.

Après un deuxième boguey au 18e, Ganne a bien fini sa journée avec des oiselets aux premier et septième trous.

Saso affiche moins six, grâce notamment à deux oiselets à ses quatre derniers trous.

À moins cinq il y a la Sud-Coréenne Jeongeun Lee6 (67), qui a remporté le tournoi en 2019. Elle a inscrit l’oiselet sur trois de ses quatre derniers trous.

Meghan Khang a rejoint Ganne à moins quatre avec un oiselet au 17e, une normale-5.

« Chaque jour, l’intensité augmente, tout comme le stress, a mentionné Khang. J’aime mieux y faire face et l’accepter, parce qu’on ne peut pas y échapper.

« Tu sais que ça va arriver, tu ne peux pas l’éviter. Mais j’aime bien ce genre d’émotions. Je sais que le parcours va nous pousser à donner notre meilleur et que nous devrons jouer notre meilleur golf. »

La Canadienne Brooke M. Henderson a glissé au 36e rang après avoir joué 78. Elle avait remis une carte de 68 jeudi.

Henderson a commis huit bogueys, dont quatre consécutifs à partir du 11e trou.

La Québécoise Noémie Paré, l’Ontarienne Rebecca Lee-Bentham et la Britanno-Colombienne Megan Osland participaient aussi au tournoi, mais elles n’ont pas réussi à se qualifier pour la fin de semaine.