(Mckinney) Maintenant que Sam Burns a compris comment transformer une avance hâtive en victoire, c’est déjà le temps de tenter l’expérience à nouveau.

Schuyler Dixon Associated Press

Burns a réussi un oiselet lors de six de ses huit derniers trous et il a remis une carte de 62 (moins-10) pour se donner une avance de deux coups au sommet du tournoi AT & T Byron Nelson, vendredi.

Burns a inscrit 10 oiselets et il n’a commis aucun boguey, montrant un pointage cumulatif de moins-17 après deux rondes.

Il y a deux semaines, il a triomphé au Championnat Valspar pour obtenir un premier titre sur le circuit de la PGA.

Burns est pourchassé par Alex Noren (64), qui occupe le deuxième échelon. K. H. Lee (65) se retrouve en troisième place, à moins-14 et Doc Redman (67) pointe en quatrième position, à moins-13.

Comeneur avec Jordan Spieth au terme de la première ronde, J. J Spaun a joué 69 et il complète le top-5 avec un pointage cumulatif de moins-12. Spieth (70) partage quant à lui le sixième rang avec cinq autres golfeurs.

Les pointages ont été plus élevés sur le parcours du TPC Craig Ranch alors que le vent s’est levé. Après une ronde, il y avait eu 94 cartes dans la soixantaine.

Roger Sloan et Michael Gligic ont été les seuls Canadiens à éviter le couperet. Sloan (68) s’est hissé à égalité au 12e échelon, à moins-10. Gligic a glissé de 33 positions en vertu d’une ronde de 72 et il se retrouve à égalité en 40e place, à moins-7.