(Augusta) L’avance de Justin Rose au sommet du classement des meneurs au Tournoi des Maîtres perdure, mais elle a fondu à un seul coup.

Associated Press

Vendredi, l’Anglais a remis une carte de 72, qui inclut quatre oiselets, mais autant de bogueys. Le meneur au terme de la première ronde pointe en tête à l’aube des rondes du week-end avec un pointage cumulatif de - 7.

> Le tableau des meneurs

Ses plus proches poursuivants sont Will Zalatoris et Brian Harman (- 6).

Zalatoris a récolté cinq oiselets – tous en deuxième partie de parcours, dont trois aux trois derniers trous de la journée.

« J’ai toujours voulu jouer ici, a dit l’Américain de 24 ans. Il y en a qui seraient intimidés, mais moi, ça m’emballe. »

Il y a un mois, Harman était de justesse dans le top 100 mondial. Rappelons qu’il a été le dernier joueur invité à prendre part au tournoi présenté à Augusta.

Marc Leishman et Jordan Spieth accusent quant à eux deux coups de retard sur le meneur, après avoir joué des rondes respectives de 67 et 68.

Leishman a réussi six oiselets vendredi – trois de suite et trois en quatre trous.

Spieth, qui a revêtu le veston vert en 2015, a réalisé quatre de ses cinq oiselets de la journée sur le deuxième neuf.

Bernd Wiesberger, auteur de sept oiselets, et Tony Finau, fort d’un aigle et de six oiselets, ont remis les meilleures cartes du jour, soit six coups sous la normale (66), ce qui leur a permis de faire un bond de 24 rangs au classement et de se hisser parmi le top 10.

Grâce à une ronde de cinq coups sous la normale (67), Justin Thomas s’est également invité parmi les prétendants. Il pointe à égalité au sixième rang.

Le Canadien Corey Conners est l’un des cinq golfeurs qui pointent à - 2, après une ronde de 69. Il a notamment réussi un aigle au 13e trou.

Son compatriote Mackenzie Hughes a joué la normale jusqu’ici (72-72) dans le tournoi.

Gagnant de l’Omnium des États-Unis en 2020, Bryson DeChambeau a fait beaucoup mieux que la veille. Au lendemain d’un désastreux score de 76, le puissant cogneur a enchaîné avec une ronde de - 5, ce qui lui a permis de remonter de 43 places au classement – jusqu’au 17rang (- 1) – et de s’assurer de disputer les rondes du week-end.

Plusieurs grands noms écartés

Le tournoi est toutefois terminé pour le champion en titre, Dustin Johnson. Après une ronde de 74 (+ 2) jeudi, il a fait pire (75), commettant un double boguey au cinquième trou, ainsi que six bogueys.

« J’aime ce terrain, a dit le joueur classé au premier rang mondial. Je pense pouvoir y être très à l’aise, mais j’ai eu des ennuis sur les verts. C’est aussi simple que cela. »

Johnson a donc raté la qualification par deux coups.

C’est aussi ce qui est arrivé à Brooks Koepka (74-75) et au Canadien Mike Weir (78-71), qui a remporté l’évènement en 2003.

D’autres grands noms ont aussi été écartés.

Lee Westwood (78-71), qui avait pris part au week-end à ses 12 dernières présences à Augusta, a également échoué à cinq coups au-dessus de la normale après 36 trous.

Rory McIlroy (76-74) se voit éliminé après 10 apparitions lors des rondes finales au Masters.

Koepka s’est présenté à l’Augusta National moins d’un mois après une opération au genou droit.

Si ce n’était pas le Tournoi des Maîtres, il se serait accordé un bien plus long répit.

« J’ai travaillé d’arrache-pied pour être ici, a dit Koepka, gagnant de quatre tournois majeurs. C’est sûr que c’est très décevant. »

Phil Mickelson poursuit sa route, mais de justesse (75-72).

Un total de 35 joueurs ont inscrit un pointage sous la normale vendredi, comparativement à 12 la veille.