Mike Whan a été commissaire plus longtemps que quiconque depuis les débuts de la LPGA, il y a 70 ans.

La Presse Canadienne

Guider le circuit au travers de son année la plus difficile, résultat de la pandémie, lui a fait réaliser que la LPGA se porte assez bien pour qu’il puisse tourner la page.

Âgé de 55 ans, Whan a tout de même surpris en annoncant son départ après 11 ans en poste, mercredi.

Il a dit qu’il y songeait depuis quelques années, mais qu’il y avait toujours quelque chose qui le relançait.

La pandémie a causé l’annulation de 16 tournois et a grugé une bonne part des surplus budgétaires accumulés en une dizaine d’années.

Ne pouvant compter sur de l’argent garanti des grands télédiffuseurs, la LPGA s’est tournée vers les commanditaires pour naviguer 2020, et pour mettre au calendrier 34 tournois en 2021.

On prévoit verser une somme record en bourses, près de 80 millions.

Diane Gulyas, à la tête du bureau de direction du circuit, a dit espérer nommer une nouvelle figure de proue au printemps, ou peu après.

Elle a dit que ce serait formidable de choisir une femme, mais que personne n’est écarté.

La saison commencera dans deux semaines avec le Tournoi des championnes Diamond Resorts, en Floride.

-Par Doug Ferguson, Associated Press