(Londres) La Coupe Ryder, légendaire épreuve biennale de golf entre les équipes des États-Unis et d’Europe, serait inconcevable sans public, a affirmé mercredi le capitaine européen Padraig Harrington, qui a rejeté l’idée d’un huis clos.

Agence France-Presse

« Personne ne veut voir la Coupe Ryder sans public. Il n’y a aucun doute sur le fait qu’il rend l’épreuve tellement meilleure », a déclaré l’Irlandais de 48 ans à la BBC.  

« Je pense que le consensus actuel est que la Coupe Ryder ne sera pas disputée si les fans ne sont pas là », a ajouté le golfeur, qui compte trois titres majeurs à son palmarès. Harrington a été nommé en janvier capitaine européen de la Coupe Ryder, qu’il a remportée quatre fois en six participations, en succession du Danois Thomas Bjorn.

Les non-golfeurs et les golfeurs du monde entier regardent la Coupe Ryder en raison de la tension créée par les spectateurs

Padraig Harrington

Cette année, la Coupe Ryder, qui se dispute alternativement en Europe et aux États-Unis, est prévue du 25 au 27 septembre dans l’État du Wisconsin, dans le Midwest américain.

PHOTO D’ARCHIVES PAUL CHILDS, ACTION IMAGES VIA REUTERS

Padraig Harrington

Mais, à cause de la pandémie de coronavirus, le calendrier du golf professionnel est bousculé : les trois levées du Grand Chelem aux États-Unis – Championnat PGA, US Open, Masters –, ont été reprogrammés au deuxième semestre, dont l’US Open une semaine avant la Ryder Cup.

Le British Open, quatrième tournoi du grand chelem, qui devait se tenir en juillet, a été annulé.

Malgré la grande perturbation du calendrier, Harrington s’était déclaré la semaine dernière favorable au maintien de la Ryder Cup à la date prévue.