(Orlando) L’équipe Woods constituée de Tiger, vainqueur de 15 titres majeurs dans sa carrière de golfeur, et de son fils Charlie, 11 ans, a terminé 7e dimanche du Championnat PNC, un Tournoi des Familles tout à fait officiel organisé par le PGA.

Associated Press et Agence France-Presse

Charlie Woods, 11 ans, était le plus jeune golfeur engagé. Il a été très bon pendant deux jours et l’équipe Woods a finalement terminé 7e, à 10 coups sous la normale, après avoir bouclé deux tours en 62, face à un plateau très relevé.

« Je me fiche pas mal de mon jeu, je veux juste que Charlie passe un moment formidable, et qu’il en profite. C’est ce qui se passe », disait Tiger samedi, après un premier tour entamé par un superbe aigle de l’équipe Woods, sur un par 5.

Le mimétisme absolu entre le père et le fils a fait le bonheur des photographes et des caméramen de télévision, l’épreuve étant retransmise en direct sur Golf Channel : le même swing, les mêmes mimiques, les mêmes tics, les mêmes poings serrés sur le parcours.

« Il n’y a pas de mots pour exprimer ce que je ressens », a dit un Tiger Woods bouleversé à la fin du deuxième tour. Charlie est né de son mariage avec Elin Nordegren, un mannequin suédois qui lui a donné un autre enfant, Sam, plus jeune que Charlie.

L’équipe de Thomas a inscrit un oiselet lors des sept premiers trous de la ronde et le père de Justin a réussi un oiselet au 18e fanion pour procurer une victoire d’un coup au duo, dimanche.

Les Thomas ont remis une carte de 57 (moins-15) lors de ce format de type « scramble » et ils ont devancé Vijay Singh et son fils Qass pour mettre la main sur le trophée Willie Park.

Justin Thomas et son père ont montré un pointage cumulatif de moins-25.

Les équipes de Mark O’Meara et de Lee Trevino ont toutes les deux ramené une carte de 59 et ils ont partagé la troisième position, à moins-23.

Le Championnat PNC possède une des plus longues listes d’attente du sport et ce fut toujours le cas. Parmi les nouveaux venus à ce tournoi cette année, il y avait les Woods, les Thomas et les équipes de Bubba Watson et Mark Calcavecchia.

Calcavecchia a joué en compagnie de son fils Eric. L’ancien champion de l’Omnium britannique et son fils ont terminé à l’avant-dernier rang, mais l’attente de sept ans aura tout de même valu la peine pour lui.