(Troon) Sophia Popov a marqué sa balle à quelques pouces du 18e trou, a placé sa casquette devant son visage et a fondu en larmes dans les bras de son cadet.

Associated Press

Elle venait de réaliser l’exploit qu’elle était sur le point de concrétiser. Contre toute attente, elle allait devenir championne d’un tournoi majeur.

Quelques instants plus tard, alors qu’elle essuyait toujours les larmes sur ses joues, elle a poussé la balle au fond du trou pour devenir la première golfeuse allemande à remporter un titre majeur, après avoir enlevé les honneurs de l’Omnium britannique de golf féminin par deux coups au Royal Troon.

Il s’agissait de sa quatrième participation en carrière à un tournoi du Grand Chelem. Et, comme elle l’a ensuite révélé pour la première fois, elle a été ralentie par des problèmes de santé depuis six ans, notamment la maladie de Lyme.

« Il y a eu beaucoup de travail derrière ça, beaucoup d’obstacles à franchir, surtout au niveau de la santé », a évoqué la golfeuse âgée de 27 ans lors de la cérémonie de remise du trophée.

« J’ai surmonté de nombreux obstacles, et je suis heureuse d’avoir persisté. J’ai failli me retirer l’an dernier — grâce à Dieu je ne l’ai pas fait », a-t-elle poursuivi.

Popov, qui avait entamé la ronde finale avec un coussin de trois coups en tête, a fait fi d’un boguey au premier trou et réalisé cinq oiselets, en route vers une carte finale de 68 (moins-3).

La Thaïlandaise Jasmine Suwannapura a fini deuxième, après une ronde de 67.

Il s’agissait de l’une des victoires les plus étonnantes de l’histoire du tournoi. Popov est classée 304e au monde, et elle a perdu sa carte de membre du circuit de la LPGA l’an dernier. Elle n’avait jamais gagné un tournoi sur le circuit de la LPGA, le circuit Symetra ou encore le circuit européen féminin.

Elle a ainsi empoché une bourse de 675 000 $, soit six fois plus que le total de ses gains en carrière avant dimanche.

« C’est une histoire personnelle incroyable, a résumé Popov. C’est la raison pour laquelle j’ai fondu en larmes au 18e trou, parce que je n’y aurais pas cru il y a une semaine à peine. C’est incroyable que le golf puisse générer de tels évènements… Je viens de connaître la semaine de ma vie. »

L’Omnium britannique féminin a donc été remporté par une joueuse inattendue pour la deuxième année de suite. L’an dernier, la Japonaise âgée de 20 ans Hinako Shibuno avait triomphé alors qu’elle disputait son premier tournoi à l’extérieur de son pays natal.

Minjee Lee, qui faisait partie du dernier duo avec Popov, a fini troisième à moins-3 après une ronde finale de 69.

La détentrice de sept titres majeurs en carrière, Inbee Park, fut la seule autre golfeuse à conclure le tournoi sous la normale. Elle a remis une carte de 66 et a abouti en quatrième position, à moins-1.

Pour sa part, Alena Sharp, de Hamilton, en Ontario, a joué 72 et terminé en 22e place du classement, à 13 coups de Popov. Sa compatriote Brooke Henderson, de Richmond Hills, en Ontario, n’a pas franchi le seuil de qualification pour les rondes du week-end, vendredi.

— Avec La Presse canadienne