(Dublin) Jack Nicklaus a révélé dimanche, lors d’une diffusion du tournoi Memorial sur les ondes de CBS, que lui et sa femme avaient contracté la COVID-19 au début de la pandémie.

Associated Press

Ils ont tous les deux célébré leur 80e anniversaire de naissance au début de l’année, à un mois de différence.

Nicklaus a mentionné que sa femme, Barbara, était asymptomatique, tandis que lui a souffert de maux de gorge et de la toux. L’ancien golfeur a soutenu qu’ils étaient restés isolés dans leur maison de North Palm Beach, en Floride, du 13 mars au 20 avril, jusqu’à ce qu’il ne ressente plus aucun symptôme.

Aucun spectateur n’a été admis au Memorial et les apparitions de Nicklaus sur le terrain cette semaine se sont faites rares, en raison des protocoles sanitaires stricts de la PGA. Les fois où il a été aperçu sur les verts, il portait un masque et gardait ses distances.

En conférence de presse mardi dernier, Nicklaus a dit qu’il allait serrer la main du gagnant, comme il le fait chaque année.

« Si le gagnant ne veut pas me donner une poignée de main, c’est correct. Je vais leur donner un petit coup de coude, mais je ne vais pas leur transmettre le coronavirus, a-t-il précisé mardi. Je ne mettrais personne dans cette fâcheuse position.

« Nous avons développé des anticorps, alors théoriquement, nous ne pouvons pas l’avoir une deuxième fois ou le transmettre. »

Toutefois, les experts des Centres de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis, ont déclaré le 30 juin dernier qu’il n’était pas certain que les gens qui avaient déjà contracté la COVID-19 ne pouvaient pas la contracter une deuxième fois. Les experts ont ajouté que ceux qui avaient obtenu des résultats positifs aux tests des anticorps « devraient tout de même prendre des mesures afin de prévenir la transmission du virus. »