(Los Angeles) La superstar du golf Tiger Woods a qualifié la mort de George Floyd, un homme noir de 46 ans victime d’un homicide commis par un policier blanc, de « tragédie choquante » mais a estimé que les violentes protestations n’étaient pas la solution.  

Agence France-Presse

« J’ai toujours eu le plus grand respect pour nos forces de l’ordre. Ils s’entraînent avec tant de diligence pour comprendre comment, quand et où utiliser la force. Cette tragédie choquante a clairement franchi cette ligne », a écrit le golfeur américain de 44 ans dans un communiqué publié sur son compte Twitter.

La déclaration de Woods fait suite à des commentaires de plusieurs autres sportifs ou anciens sportifs, dont la légende de la NBA Michael Jordan, qui a dit qu’il était « en colère », et la joueuse de tennis Coco Gauff, qui a demandé : « Suis-je la prochaine ? »

PHOTO D’ARCHIVES ROBERT DEUTSCH, USA TODAY SPORTS

L’Américaine Coco Gauff : « Suis-je la prochaine ? »

« Mes pensées accompagnent George Floyd, ses proches et tous ceux d’entre nous qui souffrent en ce moment », a déclaré Tiger Woods qui a comparé la situation aux émeutes de Los Angeles de 1992. Ces émeutes avaient débuté après l’acquittement de quatre policiers blancs, accusés d’avoir passé à tabac un automobiliste noir, Rodney King, au terme d’une course poursuite.

« Je me souviens des émeutes de Los Angeles et j’ai appris que l’éducation est la meilleure voie à suivre », a écrit Woods, 15 fois titré en Grand Chelem. « Nous pouvons faire valoir nos points de vue sans mettre le feu aux quartiers dans lesquels nous vivons », a-t-il ajouté.

« J’espère qu’à travers des conversations honnêtes et constructives, nous pourrons bâtir une société plus sûre et unie », a conclu Woods.