(Québec) La golfeuse québécoise Anne-Catherine Tanguay a annoncé qu’elle prendra une année sabbatique, loin du circuit de la LPGA, afin de prioriser des « projets personnels », a-t-on appris dans un communiqué émis jeudi.

La Presse canadienne

L’athlète de 28 ans originaire de Sainte-Foy entend cependant se prévaloir des dispositions de la LPGA pour conserver son statut de joueuse la saison prochaine.

Tanguay a indiqué avoir souffert de nombreuses blessures qui l’ont ralentie. Ainsi, après 15 ans d’entraînement, dont cinq ans sur le circuit professionnel, l’athlète souhaite prendre du repos afin de « recharger ses batteries ».

« Force est de constater que mon corps m’envoie des signaux. Au cours des dernières semaines, j’ai puisé dans mes réserves pour trouver l’énergie nécessaire pour continuer à m’entraîner et à compétitionner à un haut niveau. J’ai besoin d’une pause et j’ai choisi de m’écouter », a affirmé Tanguay.

Tanguay, qui a fait son entrée sur le circuit de la LPGA en 2016, n’a pu franchir le seuil de qualifications pour les rondes du week-end à ses deux derniers tournois — le Championnat Indy Women in Tech, en septembre, et la Classique Cambia de Portland, en août. Son meilleur résultat en carrière sur le circuit de la LPGA est une égalité en 11e place en juin à la Classique ShopRite LPGA.

La principale intéressée a cependant souligné qu’elle « continuera de s’impliquer dans quelques activités de golf, donner quelques conférences et s’investir dans les entreprises familiales ».

« Je retourne à la maison. J’ai besoin de me rapprocher de ma famille et de prendre du temps pour réévaluer mes priorités », a-t-elle mentionné.

Cette nouvelle survient quelques jours seulement après qu’une autre Québécoise, Maude-Aimée Leblanc, de Sherbrooke, ait annoncé sa retraite du golf professionnel.