(Aurora) Après que Brooke Henderson eut réussi un oiselet au 15e fanion, vendredi, elle a observé ses notes et elle a regardé ses partenaires de groupe de jeu Stacy Lewis et Min-Jee Lee terminer le trou.

John Chidley-Hill
La Presse canadienne

Une petite voix l’a appelée et la Canadienne s’est retournée, frottant le poing avec un jeune partisan vêtu en rouge et blanc. Par la suite, Henderson a repris le travail pour rester dans la lutte pour le premier rang de l’Omnium féminin canadien de golf.

« Parfois, tu vois un jeune partisan sourire et ça te sort du moment pour un instant, a déclaré Henderson sur le vert d’entraînement du club de golf Magna. J’ai le sentiment que c’est bon. On pourrait dire que ça te ramène sur terre. Les partisans ont tellement confiance en moi et je crois que ça m’inspire un peu. »

Henderson, la championne en titre du tournoi, a remis une carte de 69 (moins-3) lors de la deuxième ronde, montrant un pointage cumulatif de moins-9. Elle accuse trois coups de retard derrière la Danoise Nicole Broch Larsen, qui a réussi une deuxième ronde consécutive de 66.

La compétition est très relevée cette semaine, alors que 96 des 100 golfeuses ayant amassé le plus d’argent cette année sont présentes. Ça ajoute de la pression à Henderson, qui est devenue la première Canadienne en 45 ans à gagner ce tournoi national.

« Je suis heureuse avec mon classement. Je suis près de la tête même si je sais que j’aurais pu mieux jouer aujourd’hui, a mentionné Henderson. J’ai confiance que je peux connaître une séquence d’oiselets demain. Je suis excitée de m’élancer. »

La joueuse no 1 au monde, Jin Young Ko, accuse un coup de retard sur la meneuse après avoir ramené une carte de 67. Ko a remporté deux des cinq tournois majeurs du circuit de la LPGA cette saison, soit l’ANA Inspiration et le Championnat Evian.

« J’aime bien Brooke. J’espère qu’elle m’aime aussi, a dit Ko en riant. Nous avons une belle relation sur le circuit et elle m’aide beaucoup. »

Broch Larsen a terminé une seule fois au sein du top-10 cette saison. Il y a deux ans, elle avait terminé l’Omnium féminin canadien à égalité au troisième échelon après avoir partagé la tête en troisième ronde.

« J’ai l’impression que je suis encore plus confiante à cette position que je l’étais il y a deux ans, a expliqué Broch Larsen. Peu importe ce que les prochains jours amèneront, je suis très heureuse de mes deux premières rondes. »

Anne-Catherine Tanguay, de Québec, a aussi commencé la journée à moins-6. Cependant, elle s’est contentée d’un score de 74. Tanguay a toutefois limité les dégâts après avoir commis deux doubles bogueys et un boguey sur les quatrième, cinquième et sixième trous.

« Ç’a été un début très difficile. Je suis heureuse d’avoir pu remonter la pente, a souligné Tanguay. Je ne me sentais pas mal ce matin. C’était un peu surprenant de voir toutes ces erreurs en début de ronde. Je crois que je manquais un peu d’engagement dans mes décisions et peut-être que certaines d’entre elles étaient discutables. »

Michelle Liu, qui est originaire de Vancouver et âgée de 12 ans, a bouclé sa ronde en 82 coups et ne sera pas des rondes du week-end puisqu’elle se retrouve à plus-19. Elle est la plus jeune participante de l’histoire du tournoi et elle s’était qualifiée en étant la meilleure Canadienne au championnat amateur national plus tôt en août.