Justin Thomas a défendu avec succès son titre à la Classique CIMB en réalisant pas moins de huit oiselets en ronde finale, dimanche, en route vers un score de 64 (moins-8) qui lui a permis de l'emporter par trois coups devant le Japonais Hideki Matsuyama.

Publié le 23 oct. 2016
ASSOCIATED PRESS

L'Américain n'a pu égaler le record du tournoi qu'il avait réalisé en 2015 à moins-26 (262), mais il est néanmoins parvenu à retrancher un impressionnant total de 23 coups à la normale. Il a ainsi obtenu son deuxième titre en carrière sur le circuit de la PGA.

Le meneur à l'issue de la troisième ronde, Anirban Lahiri, a laissé filer une avance de quatre coups en commettant notamment un rare quadruple boguey au troisième trou - après que son coup de départ ait terminé sa course dans un arbre.

L'Indien a très bien réagi en enregistrant un oiselet et un aigle sur les deux trous suivants, mais les dommages étaient déjà faits et il a dû se contenter de la troisième place à égalité avec Derek Fathauer (67).

Marc Leishman (66) a conclu la compétition un coup derrière Lahiri en cinquième position. L'Australien a cependant devancé par un coup l'Américain Keegan Bradley (68), auteur d'un score cumulatif de moins-16.

Adam Hadwin, de Moose Jaw, en Saskatchewan, a signé une carte finale de 70 pour conclure le tournoi en 21e position à moins-11. Son compatriote David Hearn, de Brampton, en Ontario, a joué 68 pour aboutir à égalité avec la normale au 66e rang.