Source ID:; App Source:

Tiger Woods a pensé à la retraite

Tiger Woods... (Photo archives Reuters)

Agrandir

Tiger Woods

Photo archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Joseph White
Associated Press
BETHESDA

Tiger Woods ne sait toujours pas quand il reviendra au jeu. Mais pendant un certain temps, il a envisagé la possibilité que son retour n'ait jamais lieu.

Woods a indiqué lundi que sa blessure au dos le gênait tellement, à un certain moment, qu'il s'est mis à se demander s'il serait capable de recommencer à jouer au golf.

«Oubliez le golf au plus haut niveau, je ne pouvais même pas sortir du lit, a expliqué Woods. Il y avait certainement des doutes à ce moment-là. Comment allais-je me sentir? La douleur allait-elle s'en aller? Allais-je pouvoir recommencer comme avant, pouvoir sortir du lit, aller jouer avec mes enfants et aller jouer au golf? Toutes ces choses-là étaient incertaines.»

L'opération qu'il a subie le 31 mars a toutefois effacé les doutes. Il a fait savoir que l'intervention, qui a soulagé la douleur résultant d'un nerf coincé, l'a aussitôt soulagé, bien qu'il n'ait pas encore fixé la date de son retour au jeu - ni même recommencé à effectuer des élans complets. Pour l'instant, il se contente de coups d'approche et de roulés à l'entraînement.

«Ce n'est pas moi qui vais décider si je joue ou non, ce seront mes médecins, a dit Woods. Évidemment, j'aimerais jouer dès maintenant.»

En marge d'une allocution au club de golf Congressional, qu'il a prononcée dans son rôle d'hôte du tournoi Quicken Loans National qui sera disputé du 26 au 29 juin, Woods n'a pas donné le moindre indice sur ses intentions en vue de ce tournoi ni de l'Omnium des États-Unis qui aura lieu à Pinehurst deux semaines avant. Il a déjà raté le Tournoi des Maîtres pour la première fois.

Entendre Woods, qui est reconnu pour sa grande détermination, exprimer des doutes est un événement rare. Mais cette blessure est différente de tout ce qu'il a connu auparavant. Il a reconnu qu'il a trouvé la réadaptation difficile et que ç'a été un défi de refuser de se joindre à ses enfants lorsque ceux-ci voulaient faire du sport.

«Vous savez quoi, je suis très bon dans les jeux vidéos», a-t-il lancé.

Quand Woods retournera au jeu, il renouera avec sa quête du record de 18 victoires en tournois majeurs qui appartient à Jack Nicklaus. Mais malgré ses 38 ans, Woods donnait l'impression que sa récente chirurgie lui a donné des ailes.

«Comme tous les athlètes, j'aimerais quitter à mes conditions, a dit Woods. Et, en fin de compte, je veux continuer à jouer à un niveau élite aussi longtemps que possible. Pour certains, c'est jusqu'à 60 et 70 ans, et pour d'autres c'est jusqu'à 40 ou 50 ans.

«Mais avant la chirurgie, j'avais le sentiment que je n'aurais plus grand-chose comme carrière si je me sentais comme ça. Maintenant que j'ai été opéré, je suis fébrile à l'idée de ce qui s'en vient. Si je peux continuer à me sentir comme ça, je vais voir ma carrière d'un bon oeil. Je vais avoir le sentiment d'être capable de faire ce que je veux faire, pour aussi longtemps que je le voudrai.»




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer