Le Suédois Henrik Stenson a réalisé un doublé inédit, dimanche, en s'imposant à l'Open de Dubaï devant l'Anglais Ian Poulter et le Français Victor Dubuisson, et en remportant ainsi la même année le Mérite européen et la Coupe FedEx.

Mis à jour le 17 nov. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

«J'ai vécu un incroyable été, l'automne en Amérique était énorme aussi, et puis maintenant cette victoire. C'était une saison de rêve», a commenté Stenson qui devient, à 37 ans, le N.1 européen de l'année.

Deuxième à l'Open britannique et 3e au Championnat PGA, deux épreuves du Grand Chelem, Stenson a remporté la Coupe FedEx, finale des play-offs du circuit nord-américain PGA, devant notamment l'Américain Tiger Woods, N.1 mondial.

Son succès au Deutsche Bank, à Boston, suivi du titre de champion des éliminatoires de la PGA, à Atlanta, combinés avec deux chèques d'un montant total de 2,8 millions de dollars ont très largement contribué à sa première place euorpéenne.

«J'ai si bien joué cette semaine. Je sais que les gars (encore en course pour le titre de N.1 européen) vont essayer de me rattraper, en particulier Ian qui ne renonce jamais. Je voulais rester devant lui et j'ai réussi à le faire», a encore expliqué Stenson.

Arrivé à Dubai en tête du classement du Mérite européen, le Suédois pouvait encore être dépassé par l'Anglais Justin Rose (N.2), le Nord-Irlandais Graeme McDowell ou encore Ian Poulter.

Mais dès qu'il a pris la tête à Dubaï, il a écoeuré un à un ses dauphins, qui ne comptaient pourtant qu'un coup de retard: d'abord l'Espagnol Alezandro Canizares et puis Dubuisson.

Le Français, victorieux il y a une semaine en Turquie et qui faisait partie commune avec Stenson au dernier tour, a fini par craquer devant l'accumulation d'oiselets de Stensonun (six) et un aigle (2 sous la normale) au dernier trou.

«Il était tellement incroyable que je l'ai plus admiré sur la fin qu'autre chose», a commenté Dubuisson, 23 ans, et 3e à huit coups.

Poulter, lui, en dépit d'une belle remontée, accusait finalement six coups de retard.

Après seulement sa 3e saison professionnelle, Victor Dubuisson est devenu le N.1 français et figure parmi les étoiles montantes du circuit européen. En deux épreuves (Turquie et Dubaï), il a aussi engrangé plus de 1,2 million d'euros et va encore progresser au classement mondial (39e actuellement).

Le Nord-Irlandais Rory McIlroy, double vainqueur dans un tournoi du Grand Chelem, a pris la 5e place en compagnie de deux anciens N.1 mondiaux, les Anglais Luke Donald et Lee Westwood.