• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Omnium des États-Unis: Mickelson mène les joueurs qui ont terminé la 1re ronde 
Source ID:; App Source:

Omnium des États-Unis: Mickelson mène les joueurs qui ont terminé la 1re ronde

Le golfeur de 42 a remis une carte... (Photo : Charlie Riedel, AP)

Agrandir

Le golfeur de 42 a remis une carte de 67 (-3) et il était le meneur parmi ceux qui avaient complété leur ronde.

Photo : Charlie Riedel, AP

Cinq fois deuxième de l'Omnium des États-Unis, l'Américain Phil Mickelson est toujours à suivre dans ce tournoi considéré comme le plus exigeant des quatre tournois majeurs du golf professionnel. Il l'a encore prouvé hier en prenant la tête d'une première ronde interrompue par l'obscurité, conséquence d'une interruption de plus de trois heures causée par des orages au club de Merion, en Pennsylvanie.

>>> En direct: le tableau des meneurs

Le golfeur de 42 a remis une carte de 67 (-3) et il était le meneur parmi ceux qui avaient complété leur ronde. «Il s'agit sûrement des meilleures conditions que j'ai jamais vues dans un Omnium des États-Unis, a commenté Mickelson après sa ronde. Même si, avec la pluie, ce sont les conditions les plus faciles que l'on puisse satisfaire ici, ils ont réussi à rendre les trous difficiles encore plus difficiles! Cela permet aux golfeurs qui jouent bien de se démarquer.»

Mickelson, qui s'est élancé peu après 7h hier, a profité de la longue interruption du jeu pour faire une... sieste. «J'ai assisté à la graduation de ma fille Amanda, hier, en Californie, a-t-il expliqué. J'ai pris l'avion vers 20h et je suis arrivé ici vers 3h30. La sieste m'a fait du bien, même si je suis habitué à ce genre de voyage.

«Amanda m'avait dit qu'elle comprenait, que je devais préparer l'Omnium, mais elle a travaillé aussi fort que moi, depuis neuf ans, pour faire ses études. Je n'aurais raté pour rien au monde son discours de graduation. Et j'aime bien prendre une pause de toute la pression d'un tournoi majeur la veille de la première ronde.»

Il était près de 17h quand Mickleson s'est adressé aux médias. «La journée a été longue, je l'admets, mais c'est une bonne façon de commencer l'Omnium. J'ai toujours bien fait dans cet omnium et je rêve évidemment de l'emporter. Ce serait mieux de dire que j'ai été champion une fois et vice-champion cinq fois, que de seulement parler des deuxièmes places...»

Donald à la brunante

L'Anglais Luke Donald a dû patienter jusqu'à 16h22 pour amorcer sa ronde et il aurait sans doute souhaité que le soleil arrête sa course dans le ciel de la Pennsylvanie, en fin de journée, quand il a profité de conditions idéales pour réussir trois oiselets consécutifs et s'installer en tête du classement à -4. Il devra toutefois compléter sa première ronde aujourd'hui en affrontant les cinq trous les plus difficiles du parcours.

«La ronde n'est pas terminée, mais c'est bien d'entreprendre la compétition de cette façon», a souligné Donald, ancien numéro un mondial qui est toujours à la recherche d'un premier titre majeur. «Je ne crois pas que nous reverrons des conditions aussi faciles. À la fin, j'étais vraiment en plein contrôle de mon jeu et j'espère pouvoir continuer de la sorte tout le week-end.»

L'Australien Adam Scott, le champion du Tournoi des Maîtres qui évoluait dans le groupe-vedette de la journée avec Tiger Woods et Rory McIlroy, se retrouve pour sa part à -3, à égalité avec Mickelson, avec sept trous à jouer. Si McIlroy est à égalité avec la normale, Woods est à +2. «Nous avons encore plusieurs trous à jouer et j'espère corriger la situation», a déclaré l'Américain, à son retour au chalet.

Trois autres golfeurs - l'Américain Webb Simpson (le champion en titre de l'Omnium) et les Australiens Matthew Goggin et Alistair Presnell - sont à -2.

Au total, 15 golfeurs présentaient un pointage sous la normale, mais seulement deux - Mickelson et le Belge Nicolas Colsaerts, auteur de 69 (-1) - avaient joué les 18 trous.

En principe, le jeu doit reprendre à 7h15 par la fin de la première ronde.

***

Quatre bogueys coulent Weir

Le Canadien Mike Weir peine depuis plusieurs saisons à conserver sa place au sein de l'élite du golf. Le champion du Tournoi des Maîtres de 2003 a obtenu sa place de justesse à l'Omnium des États-Unis, étant repêché après avoir terminé premier substitut d'une qualification régionale. Il était parti pour signer un bel exploit, hier, en première ronde, lorsqu'il pointait à -2 après sept trous. Une série de quatre bogueys consécutifs l'a toutefois relégué à cinq coups du meneur avec un pointage final de 72 (+2).

Accueil mitigé pour Sergio Garcia

Les officiels avaient prévu un service de sécurité accru pour l'Espagnol Sergio Garcia, qui avait dû s'excuser à plusieurs reprises à la suite de propos à connotation raciste tenus à l'endroit de Tiger Woods il y a quelques semaines. « J'ai été très bien accueilli dans l'ensemble », a noté Garcia après une ronde difficile de 73 (+3), amorcé avec un quadruple boguey, un double boguey et un boguey à ses cinq premiers trous. « La plupart des spectateurs m'ont soutenu et je les en remercie », a-t-il insisté, visiblement en « campagne de charme ».




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer