Source ID:381085; App Source:cedromItem

Cinq favoris à l'Omnium des États-Unis

Tiger Woods... (Photo Matt Sullivan, Reuters)

Agrandir

Tiger Woods

Photo Matt Sullivan, Reuters

Voici cinq golfeurs qui font figure de favoris à Merion.

Graeme McDowell

Spécialiste des parcours exigeants - il a gagné l'Omnium des États-Unis à Pebble Beach -, il présente une fiche exceptionnelle dans ce tournoi avec sa victoire en 2010 et une 2e place en 2012 (14e en 2011). Il vient de remporter deux de ses quatre derniers tournois.C'est actuellement le joueur le plus précis sur les coups de départ, la clé pour briller à Merion.

Tiger Woods

Cinq ans après sa dernière victoire dans un tournoi majeur, à Torrey Pines en 2008, Woods semble prêt pour renouer avec la victoire en Grand Chelem. Merion n'est pas vraiment un terrain de chasse comme il les aime, mais la pluie risque de transformer le parcours en un champ de tir et d'offrir à Woods des conditions plus favorables à son jeu.

Matt Kuchar

Le seul multiple vainqueur de la PGA cette saison, avec Woods, il brille tout particulièrement sur les verts et pourrait en profiter cette saison dans une compétition où les nerfs seront mis à rude épreuve. Il vient de réussir une deuxième place au Colonial et une victoire au Memorial. Un joueur discret qui semble prêt pour la gloire.

Adam Scott

Vainqueur du Tournoi des Maîtres, l'Australien est le seul joueur du peloton qui peut rêver d'un Grand Chelem cette saison... Il n'a joué que huit tournois, mais a obtenu cinq top 20, dont une 13e place au Memorial, son dernier tournoi préparatoire. Toujours brillant en Grand Chelem, il devrait mieux composer avec la pression grâce à son titre à Augusta.

Lee Westwood

L'Anglais disputera un 61e tournoi majeur cette semaine à Merion et, s'il a souvent été dans la lutte pour la victoire, il n'a jamais soulevé un trophée. Il se débrouille particulièrement bien à l'Omnium des États-Unis, avec notamment trois top 10 lors des cinq dernières années, et pourrait profiter du parcours historique de Merion pour s'imposer enfin, à 40 ans.

* * *

QUELQUES CHIFFRES

5 - Phil Mickelson a terminé deuxième de l'Omnium des États-Unis pas moins de 5 fois en 22 participations.

4 - Willie Anderson, Bobby Jones, Ben Hogan et Jack Nicklaus partagent le record pour le plus grand nombre de victoires à l'Omnium des États-Unis.

3 - Trois des quatre trous à normale 3 de Merion sont parmi les plus exigeants du parcours. La victoire pourrait d'ailleurs bien se jouer sur le terrible 17e, d'une longueur de 246 verges, dimanche en dernière ronde.

2 - Curtis Strange est le dernier à avoir remporté deux fois d'affilée l'Omnium des États-Unis, en 1988 et 1989. Aucun golfeur n'a remporté les deux premiers tournois majeurs de la saison depuis Tiger Woods, en 2002, et personne n'a remporté deux tournois majeurs de suite depuis Padraig Harrington, en 2008 (Omnium britannique et Championnat de la PGA).

1 - C'est au 18e trou de Merion que Ben Hogan a frappé le coup de fer 1 le plus célèbre de l'histoire du golf, en dernière ronde en 1951, pour rejoindre les meneurs et enlever - le lendemain en prolongation - le troisième de ses quatre titres à l'Omnium des États-Unis.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer