Louis-Pierre Godin (Le Mirage) voulait étirer le suspens en calant un roulé pour un oiselet au neuvième trou pour égaler celui de Billy Houle (Berthier).

Pierre Ladouceur LA PRESSE

Mais il ne pensait jamais que le suspens durerait une dizaine de jours puisque la pluie a encore une fois joué un tour aux responsables de la présentation du Défi RBC présenté sur le parcours du club de Berthier en les forçant à décommander la ronde de l'après-midi.

La conclusion du Défi RBC présenté par Golf Berthier et Mazda Joliette aura donc lieu le 6 juillet à compter de midi sur le parcours bleu du club de Berthier.

Lors de l'aller en matinée, Houle a gagné une cagnotte de 1500$ avec un oiselet au troisième trou tandis que Godin s'assurait d'un 1300$ avec un oiselet au cinquième trou.

Quant aux deux autres participants, Vincent Dumouchel (La Prairie) et Jérôme Blais (Venise), ils ont fait chou blanc, eux qui comme tous les participants sont assurés du 2500$ de base.

«Le parcours était limite lors de la ronde du matin et c'était injouable avec la pluie torrentielle en début d'après-midi. Compte tenu de l'enjeu (bourse globale de 30 000 $), c'est préférable de poursuivre à une date ultérieure sur un terrain convenable», a expliqué Houle.

«Au sujet de mon oiselet au troisième trou, une normale quatre de 359 verges, je voulais réussir mon roulé de 20 pieds parce que je pensais égaler le pointage de Vincent. Mais il a raté son roulé de cinq pieds et j'ai gagné le trou», a noté Houle.

Après ce gain de Houle, Godin a montré les dents avec des oiselets importants au cinquième trou, une normale cinq de 569 verges, et un neuvième trou, une normale quatre de 399 verges.

«Au cinquième trou, j'ai tenté sans succès de couper le coin, mais j'ai tout de même eu droit à une position favorable pour un coup de bois 3. Je me suis retrouvé à 15 verges du vert où j'ai complété avec un roulé de 15 pieds.»

«Puis, au neuvième trou, Billy a tout d'abord calé un roulé de 25 pieds pour son oiselet. Je me suis placé à cinq pieds avec mon coup d'approche et j'ai égalé le trou. C'est donc une histoire à suivre», a conclu Godin.