Le Old Course était sans défense et personne n'a en plus profité que Rory McIlroy.

Paul Newberry ASSOCIATED PRESS

Le golfeur de 21 ans d'Irlande du Nord a égalé le record des tournois majeurs en jouant 63, neuf coups sous la normale, jeudi, à l'occasion du premier parcours de l'Omnium britannique.

> Le tableau des meneurs

L'un des plus brillants espoirs du golf, McIlroy a lancé son excellente journée avec un aigle au neuvième trou de 352 verges, où il a atteint le vert avec son coup de départ puis calé son roulé.

Il a ensuite réussi six oiselets en deuxième moitié de parcours pour un score de 30 qui a égalé le record du tournoi pour un neuf de retour.

McIlroy est devenu seulement le huitième joueur à réussir un aussi bon score à l'Omnium britannique, égalant la marque établie il y a 17 ans par le regretté Payne Stewart à Royal St. George. En tout, seulement 22 joueurs ont joué 63 dans l'un des différents tournois du Grand chelem, incluant Greg Norman et Vijay Singh, qui ont chacun réussi l'exploit deux fois.

Le dernier à faire le même coup a été Tiger Woods, à l'occasion du Championnat de la PGA de 2007. Le meilleur joueur au monde n'était pas aussi alerte qu'on aurait pu l'espérer, mais son score de 67, jeudi, l'a placé au plus fort de la lutte.

Woods et les autres pourchassaient McIlroy, qui a été éliminé à mi-chemin des deux premiers tournois majeurs de l'année mais a commencé à jouer à la mesure de son potentiel quand il a remporté sa première victoire dans la PGA à Quail Hollow.

«On ne peut dire que j'ai commencé en trombe, a noté McIlroy. L'aigle au neuvième trou a changé le rythme des choses pour moi, et je me suis en marche par la suite. C'était formidable de me mettre dans le rythme de la ronde et d'y rester. Et, oui, ç'a été une très plaisante ronde de golf.»

McIlroy a même eu l'occasion de réclamer le record pour lui tout seul. Une approche brillante au 17e trou, le fameux «Road Hole», l'a laissé à cinq pieds de la coupe pour un oiselet. Son roulé a toutefois glissé à côté du trou.

Bien que personne ne s'attende à jouer 63 dans un tournoi majeur, c'était certainement une journée favorable aux scores peu élevés. Des 84 premiers joueurs à prendre le départ avant midi, seulement 25 ont affiché un score au-dessus de la normale.

Le Sud-Africain Louis Oosthuizen semblait en bonne voie de menacer McIlroy quand il a raté son coup au 17e trou, commettant son seul boguey en route vers un 65. John Daly a égalé son meilleur score à l'Omnium britannique avec un 66, un chiffre égalé par l'obscur golfeur écossais Andrew Coltart, l'Anglais Steven Tiley, le Gallois Bradley Dredge et le Suédois Peter Hanson.

Le Canadien Mike Weir a joué 73, un coup au-dessus de la normale.

Le berceau du golf a été un terreau fertile pour les golfeurs qui ont pris le départ en matinée, alors qu'il n'y avait pratiquement pas de vent venant de la baie de St. Andrews et qu'il y a seulement eu quelques gouttes de pluie. En fait, le soleil est apparu juste au moment où McIlroy a terminé sa journée de travail. Les joueurs ont alors pu enlever leurs vestes et jouer en manches courtes.

«La vieille dame n'avait pas de vêtements aujourd'hui», a souligné le golfeur de 60 ans Tom Watson, qui a amorcé le tournoi avec un 73 et a été l'un des rares golfeurs de la matinée à ne pas descendre sous la normale.

Le vent s'est élevé en après-midi, rendant la vie plus dure pour des joueurs comme Phil Mickelson. Celui-ci n'a réussi que des normales à ses 17 premiers trous, outre son double boguey au 13e trou.

Un peu après 18h, la pluie qu'on attendait s'est enfin mise à tomber, mais brièvement. Le soleil est vite réapparu pour permettre aux derniers groupes de finir de jouer.

Les conditions plus difficiles n'ont pas semblé déranger l'Anglais Lee Westwood, qui a récemment reçu un diagnostic de muscle déchiré au mollet droit et n'a pu s'entraîner beaucoup. Il a joué 67 pour se placer en bonne position pour la suite du tournoi.

Le champion en titre Stewart Cink a inscrit un 70.