Daniel Talbot, reconnu comme l'un des meilleurs golfeurs québécois de l'histoire, participera au premier Championnat de Montréal présenté par Desjardins la semaine prochaine.

Pierre Ladouceur LA PRESSE

Talbot pourra se mesurer aux Fred Couples, Hale Irwin, Mark Calcavecchia et autres grands noms du golf qui s'affronteront sur le magnifique parcours du Club de golf Le Fontainebleau, les 2, 3 et 4 juillet prochains.

Talbot et Dave Barr, un membre du Temple de la renommée du golf canadien, ont en effet obtenu une exemption, ce qui porte à quatre le nombre de golfeurs canadiens qui participeront au Championnat.

«La PGA a voulu ouvrir les portes de notre tournoi au plus grand nombre de golfeurs canadiens et nous sommes très heureux de compter sur la présence parmi nous de ces deux grands noms du golf au Canada», a déclaré David Skitt, le directeur du tournoi.

Âgé de 57 ans, Talbot sera donc le second professionnel québécois à joindre le parcours. Il sera accompagné de Yvan Beauchemin, le professionnel du club Ki-8-Eb, le récent vainqueur à Joliette du tournoi Raymond, Chabot, Grant, Thornton réservé aux golfeurs séniors québécois âgés de 50 ans et plus.

«C'est tout une surprise et tout un honneur pour moi d'être invité à participer à un tournoi de cette envergure, a dit Talbot. Je suis certain que ce sera pour moi et tous les participants une expérience exceptionnelle».

Talbot a été le meilleur joueur du Québec, vendredi, lors de la ronde de pré-qualification disputée au club Le Blainvillier. Il a joué un 73, un score qui n'était pas suffisant par contre pour lui permettre de participer à la qualification finale de mardi prochain à Laval-sur-le-Lac.

Lors de cette pré-qualification, l'Américain Bob Niger a roulé un 67, cinq coups sous la normale. Un seul Canadien, John Kelly du club Hylands à Hamilton s'est qualifié avec 72 en vue de la compétition de qualification de mardi prochain à Laval-sur-le-Lac. En vertu de sa deuxième place à Joliette Jean Laforce, le professionnel hôte, aura également la chance d'obtenir l'un des quatre postes restants pour le Championnat de Montréal.

Outre Beauchemin, Talbot et Barr, Jim Rutledge avait été le premier canadien à recevoir une exemption.