Woody Austin, Tim Clark et Steve Stricker ont remis des cartes identiques de 63, à sept coups sous la normale, pour prendre les commandes du tournoi Invitation Crowne Plaza, jeudi, un coup devant Vijay Singh.

Jaime Aron ASSOCIATED PRESS

Ce dernier dispute son premier tournoi au Colonial Country Club depuis 2003, année au cours de laquelle la golfeuse Annika Sorenstam avait pris le départ aux côtés des autres joueurs professionnels masculins.

«C'est une très belle façon d'amorcer le tournoi», a déclaré Singh.

Le golfeur natif de Fidji avait disputé chacun des tournois Invitation Crowne Plaza, sauf un, entre 1996 et 2002. Il devait initialement participer à la compétition en 2003, mais s'était ensuite ravisé après avoir émis des commentaires controversés sur la décision de la PGA de permettre à une femme de prendre le départ.

Plusieurs amateurs avaient dénoncé son attitude envers Sorenstam, mais ces derniers semblaient lui avoir pardonné, jeudi.

Plusieurs spectateurs l'ont d'ailleurs encouragé lorsqu'il a calé un cinquième oiselet consécutif au milieu de la ronde, et ont retenu leur souffle lorsque Singh a frappé la tige du fanion au 15e trou.

«Je n'ai pas tellement bien joué, et ils (les amateurs) ont été assez silencieux, a-t-il dit en riant. Peut-être qu'ils commenceront à faire du bruit dès demain.»

Paul Casey, qui participe à sa première compétition depuis qu'il a pris le troisième rang du classement mondial, a terminé avec un score de 66.

Rory Sabbatini a joué 71 pour se placer en bonne position pour balayer les tournois de Dallas et Forth Worth, un exploit qui fut réussi la dernière fois en 1946 par Ben Hogan.

Le Canadien Stephen Ames a joué deux coups sous le par, à 68, pour se retrouver à égalité au 24e rang. Son compatriote, Mike Weir, a joué un coup de plus pour prendre le 42e échelon, à égalité aussi.