Mieux que quiconque, Billy Houle et Yohann Benson ont fait la preuve que la patience est la mère de toutes les vertus, mercredi, en lever de rideau de la Classique Acura, sur les allées du club Le Maître Tremblant.

LA PRESSE CANADIENNE

Sous une pluie continuelle et un temps plutôt frisquet, Houle et Benson ont ramené des cartes identiques de 66, six coups sous la normale, et se sont forgé une priorité de deux coups sur le golfeur amateur Jean-Philippe Paiement, de Mont-Laurier, à mi-chemin de cette première étape du circuit de golf professionnel du Québec, dotée d'un enjeu global de 40 000 $.

Daniel Santerre occupe le quatrième rang, à 69, un coup de mieux que Pier-André Roy (Golf

Évolution), le joueur de l'année du circuit Callaway Golf des professionnels adjoints en 2008.

Auteur d'une ronde de 71, Chris Barber (The Landings) trône au sommet du classement de la division Honda, réservée aux professionnels en titre et professionnels gestionnaires.

«Dans de telles conditions, il est primordial de ne pas brusquer les choses et de savoir se sortir d'impasses», a commenté Houle, joueur le plus amélioré de la saison 2008, grâce notamment à sa victoire au championnat des professionnels québécois.

Houle a réussi un eagle au 12e trou et des birdies aux 1er, 2e, 6e, 15e, 16e et 18e trous.

«Je dois ce bas pointage à mon jeu court et surtout à mon fer droit», a précisé Houle, qui n'a eu besoin que de 24 coups roulés, dont seulement dix sur le neuf d'aller.

Benson, affilié au club Whitlock, profite d'une relâche du circuit canadien pour participer, à titre de professionnel, à son premier tournoi de l'AGP du Québec.

«Après le début de partie que j'ai connu, et compte tenu des conditions climatiques, la patience était de mise», a commenté Benson, qui avait été, l'été dernier, le premier Québécois depuis Adrien Bigras à participer à l'omnium des États-Unis.

Les premiers trous n'auguraient rien de bon pour Benson. Avant de commettre un bogey au 4e trou, il avait dû se contenter de trois normales en ratant des roulés de moins de huit pieds.

«Au golf, lorsque rien ne fonctionne, il ne faut pas hésiter à tenter des choses, a dit le volubile Benson. Après le 4e trou, j'ai changé de balle. Au lieu d'une balle marquée d'un point mauve, j'en ai utilisé une marquée d'un point bleu et soudainement, tout est tombé en place.»

Et comment! Benson a enchaîné avec trois birdies de suite, aux 5e, 6e et 7e trous, avant d'en inscrire quatre autres aux 10e, 12e, 13e et 16e trous.

À l'instar de Benson, Paiement a inscrit sept birdies, dont quatre à ses six derniers trous, mais trois bogeys sont venus noircir sa carte de pointage.

Étudiant en géographie à l'université Kent State, Paiement vient de compléter une saison décevante en division 1 de la NCAA.

«Le résultat d'aujourd'hui est de nature à me redonner confiance, a commenté le jeune golfeur âgé de 20 ans. À part quelques ratés, mes approches étaient précises au point où la plupart de mes sept birdies ont été réussis à moins de dix pieds de la coupe.»

Le champion en titre, Jean-Claude Leblanc (Le Fontainebleau) a joué une première ronde de 73.