Dustin Johnson a bien fait sur les normales cinq du parcours Poppy Hills, samedi, jouant 67 pour prendre une avance de quatre coups en tête au Pro-Am AT&T de Pebble Beach.

Mis à jour le 14 févr. 2009
Doug Ferguson ASSOCIATED PRESS

Il reste à voir si ce sera dimanche qu'il aura la chance de signer un deuxième gain à ses neuf derniers tournois. Les prévisions de la météo situent les chances de pluie à 80 pour cent, et on s'attend à des périodes de pluie intense. Le tournoi ne s'est pas conclu un lundi depuis 2000.

Johnson affiche un cumulatif de 201, 15 coups sous la normale. Il y aura beaucoup à l'enjeu pour lui, lors de la dernière ronde: un gain le rendrait admissible aux deux premiers tournois majeurs de la saison, dont le Tournoi des maîtres en avril.

L'Ontarien Mike Weir se trouve au deuxième rang après un 69. Il a réussi un oiselet à partir de 25 pieds, au cinquième trou, et a conclu sa ronde avec un oiselet d'une distance de 20 pieds.

Johnson possède la plus grosse avance à Pebble Beach depuis 2005 - cette année-là, Phil Mickelson avait pu compter sur une avance de sept coups.

«La dernière fois où j'ai eu une grosse avance en tête, c'était sans doute à l'université,» a confié Johnson, un natif de la Caroline du Sud.

Retief Goosen n'a pu faire mieux qu'un 74 après des rondes de 68 et 64, ce qui l'a fait chuter à cinq coups du meneur. Bob Estes (67) et Mark Calcavecchia (71) suivent à 207.

Phil Mickelson semblait filer vers une première carte sous la barre de 70, cette année, avant de commettre un triple boguey au 12e. Il s'est repris avec un oiselet au 18e, après un fulgurant coup de départ, et a réussi de justesse à se qualifier pour la fin de semaine avec un score de 71, pour un cumulatif de 214.

Padraig Harrington a joué 71 pour un total de 218, ne parvenant pas à éviter la coupure - Vijay Singh a lui aussi vu son tournoi se terminer à la suite d'un 75, pour 222.