Source ID:; App Source:

Les Dolphins remportent le tout premier match au Canada

Les Dolphins de Miami ont battu les Bills de Buffalo 16-3, dimanche, remportant... (Photo: PC)

Agrandir

Photo: PC

John Wawrow
Associated Press
Toronto

Les Dolphins de Miami ont battu les Bills de Buffalo 16-3, dimanche, remportant ainsi le tout premier match de saison régulière de la NFL présenté en sol canadien.

Chad Pennington et les siens ont tiré profits de la foule «locale» divisée, de la médiocre performance de l'offensive des Bills (6-7) et du confort du Rogers Centre - au lieu des -7 degrés de Buffalo, le match a été disputé par un agréable 22 degrés, sans vent - pour garder leurs chances de prendre part aux séries intactes.

«Ca ne ressemblait absolument pas à un match à l'étranger pour nous, a déclaré le demi de sûreté des Dolphins Yeremiah Bell. De la façon dont nous avons joué ici, aujourd'hui, et juste à regarder dans les estrades, je pense que notre bassin de supporteurs s'est agrandi.»

Pennington a complété 23 de ses 29 passes - dont les 11 dernières - pour des gains de 181 verges et un touché, tandis que le botteur de précision Dan Carpenter a réussi des placements de 50, 35 et 27 verges pour mener les Dolphins (8-5) à cette victoire historique, leur sixième en sept matchs, qui leur permet de se trouver au coeur d'une triple égalité en tête de la section Est de l'Américaine avec les Jets de New York et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

«L'histoire ne cesse de s'améliorer, a ajouté Bell. C'est vraiment super, après n'avoir remporté qu'un match la saison passée, d'être dans le coup à chaque fois cette saison et d'avoir une vraie chance de l'emporter, c'est une très bonne sensation.»

Pennington, qui a notamment rejoint Anthony Fasano sur 20 verges pour ouvrir la marque au premier quart, est devenu le troisième quart des Dolphins à atteindre les 3000 verges par la passes en une saison, le premier depuis Jay Fiedler en 2001.

Le demi offensif des Dolphins Ricky Williams était heureux de retourner à Toronto, lui qui a passé la saison 2006 avec les Argonauts, de la LCF.

«Ce n'était pas clair quelle équipe évoluait à domicile, mais ce fut bon pour nous, a dit Williams, qui a amassé 40 verges au sol. J'ai été ému pendant l'hymne national canadien. C'est une belle chanson et ça faisait longtemps que je ne l'avais pas entendue.»

Rian Lindel a inscrit les seuls points des Bills à l'aide d'un placement de 40 verges au premier quart. L'attaque des Bills n'a pas marqué de touché depuis près de neuf quarts.

La défensive des Dolphins a fait le reste, limitant les Bills à seulement 163 verges au total.

J.P. Losnam, qui a débuté le match à la place de Trent Edwards, blessé à l'aine, a été très inconstant, terminant le match avec 13 passes complétées sur 27, pour des gains de 123 verges et une coûteuse interception, qui a mis fin à la poussée la plus dangereuse des siens. Alors que les Bills bénéficiaient d'un premier jeu et les buts de la ligne de 3, Losnam a raté la cible sur un tracé extérieur et la passe a été interceptée par Will Allen.

Losnam a toutefois mené l'attaque au sol des Bills, avec 53 verges de gains en cinq courses.

Pour les Bills, il s'agit d'une sixième défaite à leurs sept derniers matchs, qui les prive presque assurément d'une place en séries, un bien sombre reviremnent de situation pour un club qui a amorcé la campagne avec une fiche de 4-0.

Après la rencontre, le président des Bills, Russ Brandon, a refusé de parler du statut de l'entraîneur-chef Dick Jauron, mais a qualifié la glissade des siens «d'inacceptable».

«Nous sommes extrêmement déçus. C'est inacceptable de se retrouver dans cette position après un départ de 5-1, a-t-il dit. Il s'agissait d'une saison au cours de laquelle nous devions amener cette équipe à un niveau supérieur et personne au sein de cette organisation n'est content.»

Foule décevante

Le groupe de Toronto qui a mis sur pied cette séries de matchs en sol canadien voulait prouver que la métropole ontarienne était un marché viable pour un club de la NFL. Mais encore une fois, ce match n'a pas été disputé à guichets fermés.

La foule annoncée de 52 134 - ce qui a semblé généreux - était bien en-deça des 54 000 sièges que compte le Rogers Centre en configuration football. Le stade semblait d'ailleurs moins rempli que pour le match hors-concours disputé par les Bills contre les Steelers de Pittsburgh en août, qui avait attiré moins de 49 000 spectateurs.

Le groupe paie les Bills 9,75 millions $ pour chacune de ces rencontres - près du double de ce que les Bills touchent à Orchard Park -, ce qui le force à vendre les billets à un prix très élevé, soit entre 75 $ et 575 $, ce qui n'a sûrement pas aidé. Quoi qu'il en soit, il s'agit d'une foule décevante pour le groupe, qui a dû distribuer des billets lors de ces deux premières expériences.




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer