Pour être polis, disons que les Alouettes de Montréal n'ont fait qu'une bouchée des Eskimos d'Edmonton, dimanche, au stade Percival-Molson de l'Université McGill. En fait, ce fut bien pire que cela.

Frédéric Daigle LA PRESSE CANADIENNE

Les Alouettes ont été tout simplement seuls sur le terrain et ont infligé une sévère correction de 40-4 aux Eskimos, devant une 84e salle comble consécutive dans leur domicile niché sur le flanc du Mont Royal.

Les Alouettes ont imposé le rythme dès le début du match. Alors que l'attaque s'occupait de gruger le temps au cadran et que Damon Duval portait la marque à 6-0 en faveur des locaux, la défensive des Alouettes n'a rien donné aux Eskimos, qui ont été limités à un simple au premier quart, sur un botté de dégagement de 55 verges de Noel Prefontaine.

Le premier touché du match a été marqué en tout début de deuxième quart, sur une belle poussée de 75 verges des Alouettes. Après une faufilade du quart Adrian MacPherson, pour 24 verges, Anthony Calvillo à rejoint Ben Cahoon sur six verges, avant que Mike Imoh n'inscrive 11 verges de gains par la course. Trois jeux plus tard, Imoh se retrouvait dans la zone des buts pour faire 13-1 après la transformation de Duval.

Imoh devait ajouter un deuxième touché quelques minutes plus tard, sur une course de trois verges cette fois. Après un troisième placement de Duval - sur 15 verges - pour faire 23-1, Calvillo a mis un point d'exclamation à cette première demie à sens unique en rejoignant Jamel Richardson sur 58 verges pour le touché, portant la marque à 30-1. Les Eskimos auront tout juste le temps d'inscrire un placement pour retourner au vestiaire tirant de l'arrière 30-4.

Calvillo a été sublime au cours de cette première demie, réussissant 20 de ses 25 passes pour des gains de 299 verges et un touché. La défensive des Eskimos a d'ailleurs été incapable de stopper l'attaque des Alouettes, qui a inscrit des points à chacune de ses six possessions en première moitié de match.

Après que la défensive des Alouettes eut forcé une échappée qui a mené à un placement de 24 verges de Duval - qui a été parfait dans ce match - celle des Eskimos a enfin réussi à arrêter l'offensive des Alouettes pour une première fois dans le match.

Leur offensive a ensuite franchi le terrain jusqu'à la ligne de 3 des Alouettes, mais elle a été incapable de les franchir en trois jeux. Les Eskimos ont même fait cadeau du ballon aux Alouettes quand Ricky Ray, inefficace jusque-là, a échappé le ballon lorsque plaqué par Jermaine McElveen. Ce fut la fin de Ray, qui a cédé sa place à Jason Maas pour le reste du match, et les Alouettes ont franchi 102 verges sur la séquence suivante pour compléter le pointage.