(Berea) Le quart des Browns de Cleveland Deshaun Watson sera suspendu sans solde pendant 11 matchs, paiera une amende de 5 millions US et suivra une thérapie, à la suite d’une entente avec la NFL concernant une enquête sur les allégations d’inconduite sexuelle portées contre lui par 24 femmes.

Mis à jour le 18 août
Associated Press

La ligue souhaitait suspendre Watson pour au moins une saison entière pour avoir enfreint sa politique de conduite personnelle. Il a été accusé d’avoir harcelé sexuellement ou contraint des femmes durant des séances de massothérapie alors qu’il portait les couleurs des Texans de Houston.

Watson a signé un contrat garanti de 230 millions avec les Browns, qui ont acquis ses services en mars. Il perdra donc 632 500 $ en salaire durant sa suspension, qui entrera en vigueur le 30 août.

« Durant toute ma vie, j’ai été capable de continuer à aller de l’avant et c’est ça le plan, a dit Watson, peu de temps après l’annonce de l’entente. J’ai été capable d’aller de l’avant tout au long de ma carrière et je veux aller de l’avant avec ma famille, ma vie personnelle, tout. »

L’entente met fin à des mois de spéculation et survient avant une audience avec l’ancien procureur général du New Jersey Peter C. Harvey, qui a été sélectionné par le commissaire Roger Goodell après que la ligue eut porté en appel la suspension de six matchs imposée par la préfète de discipline Sue L. Robinson.

À la suite de l’entente entre la ligue et l’Association des joueurs, Watson devra être évalué par des experts en comportement et recevoir des traitements.

La décision intervient quelques jours après que Watson se soit finalement excusé pour ses actions pour la première fois.

« Je tiens à dire que je suis sincèrement désolé pour toutes les femmes que j’ai heurtées dans cette situation, a déclaré Watson à la journaliste Aditi Kinkhabwala lors de l’émission Browns Countdown. Les décisions que j’ai prises dans ma vie et qui m’ont mis dans cette position, je voudrais certainement revenir en arrière, mais je veux continuer à aller de l’avant et à grandir et à apprendre et montrer que je suis une vraie personne de caractère. »

Watson a également promis de continuer à suivre un traitement psychologique pour son comportement.

« Je sais que j’ai beaucoup de travail à faire, en particulier sur le terrain pour être sûr d’être prêt à jouer quand le moment viendra où je pourrai revenir sur le terrain, mais aussi, la plus grande chose est que je veux continuer à suivre des traitements et je veux m’assurer que je grandis en tant que personne, en tant qu’individu pour ma prise de décision sur et hors du terrain, a-t-il dit. Je veux m’assurer que je suis juste en train d’évoluer dans la communauté autant que possible, pour la communauté de Cleveland, pour la communauté de la NFL et au-delà. »

Watson a rencontré les journalistes après l’annonce de l’entente. Il a exprimé un peu plus de remords, mais a maintenu qu’il n’a jamais eu de comportements inappropriés avec les femmes.

« J’ai toujours clamé mon innocence et j’ai toujours dit que je n’ai jamais agressé ou manqué de respect envers quiconque et je vais continuer à le dire, a affirmé Watson. En même temps, je dois continuer à vivre ma vie et ma carrière. Et pour que je puisse continuer à aller de l’avant, je dois prendre certains moyens et laisser ma fierté de côté. »

Selon l’entente, Watson pourra donc effectuer un premier départ avec les Browns le 4 décembre, face aux Texans, à Houston.

En plus de l’amende de 5 millions, la ligue et les Browns remettront chacun un million à des organismes éduquant les jeunes sur « les relations saines, la promotion de l’éducation et la prévention de l’inconduite sexuelle et des agressions, l’appui aux victimes et à d’autres causes de la sorte ».

Les propriétaires des Browns, Dee et Jimmy Haslam, qui ont été critiqués pour avoir fait l’acquisition de Watson, ont appuyé leur quart. Ils ont dit qu’ils s’attendaient à ce qu’il tire des leçons de cette expérience.

« Depuis que Deshaun a mis le pied dans notre édifice en avril, il a tout fait ce que nous avons demandé de lui et même plus, a dit Jimmy Haslam, aux côtés de son épouse et du directeur général des Browns, Andrew Berry. Et il a été la personne et le meneur que nous attendions de lui et je crois qu’il comprend où il en est dans sa vie, un moment crucial, et nous allons tout faire en tant qu’organisation pour l’aider, non seulement à devenir le meilleur joueur de football possible, mais encore plus important, à devenir la meilleure personne possible. »

Le quart étoile avait été suspendu pour six matchs le 1er août dernier par Robinson, une ancienne juge fédérale récemment engagée comme préfète de discipline indépendante par la ligue et le syndicat des joueurs.

Robinson avait déclaré que Watson, âgé de 26 ans, avait enfreint le code de conduite de la ligue après avoir enquêté sur ses actions et qualifié son comportement de « scandaleux » et « prédateur ».

Croyant la peine trop clémente, la ligue avait demandé un appel, plaçant le dossier entre les mains du commissaire Goodell, qui était précédemment responsable des sanctions contre les joueurs. La ligue avait déjà demandé une suspension d’une durée indéterminée et une amende sévère.

Selon la convention collective signée en 2020, la décision de Harvey aurait été considérée comme « complète et finale ».

Lors d’une rencontre des propriétaires plus tôt en août, Goodell avait affirmé que la demande de la ligue en faveur d’une suspension d’une saison était justifiée en raison de l’enquête et des découvertes de Robinson.

Dans sa conclusion, Robinson avait cité le manque de remords de la part de Watson pour expliquer sa décision. Watson s’est excusé une première fois auprès de « toutes les femmes sur qui j’ai eu un impact » avant son premier match préparatoire contre les Jaguars de Jacksonville.

Watson a été accusé d’avoir eu des comportements sexuellement inappropriés avec des femmes lors de séances de massothérapie au Texas entre mars 2020 et mars 2021. Dans une poursuite civile intentée au Texas, les femmes ont accusé Watson de s’être exhibé, de les avoir touchées avec son pénis ou embrassées contre leur gré. Une femme a affirmé que Watson l’a forcée à lui donner une fellation.

Deux grands jurys du Texas ont refusé d’accuser Watson, qui a nié tout comportement inapproprié. Il a récemment réglé hors cour 23 des 24 poursuites.

Pour l’instant, la suspension met fin à des mois de spéculation concernant le statut de Watson pour la saison 2022. Les Browns ont acquis Watson des Texans en mars en retour de trois choix de premier tour. Ils ont ensuite accordé un contrat de cinq saisons et 230 millions au quart étoile.

Jacoby Brissett, qui a effectué 37 départs en carrière dans la NFL, représentait jusqu’ici le plan B des Browns. Il est possible qu’ils explorent maintenant d’autres options.