(Fort Lauderdale) Le quart des Steelers de Pittsburgh Dwayne Haskins était en état d’ébriété et avait consommé de la drogue lorsqu’il a été percuté de plein fouet par un camion-poubelle alors qu’il marchait sur une autoroute de Floride le mois dernier, a révélé un rapport d’autopsie publié lundi.

Publié le 23 mai
Terry Spencer Associated Press

Le bureau du coroner du comté de Broward a indiqué que le taux d’alcoolémie dans le sang de Haskins atteignait 0,20 lorsqu’il a été happé sur l’autoroute 595 près de l’aéroport international de Hollywood-Fort Lauderdale. C’est deux fois et demie la limite permise de 0,08 pour conduire en Floride.

Selon l’Université de la Californie, et d’autres universités, une personne de la taille de Haskins devrait consommer environ 10 verres d’alcool dans l’heure qui a précédé sa mort pour atteindre le seuil de 0,20. Un puissant anesthésiant, la kétamine, et son métabolite, la norkétamine, ont aussi été retrouvés dans son système sanguin.

Un rapport a permis d’apprendre que la voiture de Haskins était tombée en panne sèche, près du lieu de la tragédie. La femme qui était avec lui au moment du drame a mentionné aux enquêteurs que Haskins, qui était âgé de 24 ans, était à la recherche de carburant. Des témoins ont indiqué qu’il tentait de signaler sa présence à des automobilistes alors qu’il était debout, sur la ligne du centre, avant d’être happé par un camion-poubelle, puis un VUS. Le rapport du coroner a précisé qu’il était mort sur le coup. Aucune accusation n’a été déposée dans ce dossier.

Les Steelers ont mentionné aux enquêteurs que Haskins n’avait aucun problème de santé mentale, et qu’il n’avait jamais menacé de se suicider. Ils ont admis qu’il buvait parfois beaucoup, et qu’il consommait parfois de la marijuana, mais jamais d’autres drogues récréatives. Le coroner a déterminé qu’il s’agissait d’un décès accidentel.