(Jacksonville) Les Jaguars de Jacksonville ne devraient pas repêcher un bloqueur gauche avec la toute première sélection du prochain repêchage, puisque l’Associated Press a appris qu’ils avaient consenti une prolongation de contrat de trois saisons et tout juste en deçà de 54 millions US à Cam Robinson.

Publié le 27 avril
Mark Long Associated Press

Robinson toucherait donc un peu moins de 18 millions par saison selon ce que la source de l’Associated Press a révélé sous le couvert de l’anonymat, puisque l’entente n’a pas été divulguée par les parties impliquées.

Le vétéran avait accepté une offre qualitative de 16,7 millions pour la prochaine saison il y a deux semaines. Cette prolongation lui permet de toucher un peu plus.

Elle signifie également que Jacksonville n’aura pas besoin de repêcher Ikem Ekwonu (Université de la Caroline du Nord), Evan Neal (Alabama) ou Charles Cross (Université d’État du Mississippi) avec le premier choix.

Les Jaguars devraient plutôt choisir entre deux pourchasseurs de quarts, soit Travon Walker (Université de la Géorgie) ou Aidan Hutchinson (Université du Michigan). Walker est le favori des parieurs, selon FanDuel.

Robinson a amorcé 61 matchs en plus de cinq saisons depuis qu’il a été repêché avec la 34e sélection au total par les Jags en 2017. Mais il ne fait pas partie de l’élite des bloqueurs à gauche de la ligue.

Que les Jags lui accolent l’étiquette de joueur-franchise pour une deuxième saison d’affilée s’est avéré une surprise, surtout en tenant du choix de Walker Little, un bloqueur gauche aussi, avec le 45e choix au total l’an dernier. Little a été le partant pour les deux derniers matchs de 2021 et a bien fait.

Mais Robinson sera tout de même de retour pour une sixième saison. Little livrera quant à lui une lutte à Jawaan Taylor pour le poste de bloqueur droit.

Les Jaguars devraient tout de même tenter d’améliorer leur ligne à l’attaque lors du repêchage : le centre Brandon Linder s’est retiré après huit saisons minées par les blessures, tandis que les gardes partants Andrew Walker et A. J. Cann ont profité de l’autonomie pour quitter l’organisation.