Les Vikings du Minnesota, qui sont à la recherche d’un nouveau directeur général, ont demandé la permission aux Eagles de Philadelphie de s’entretenir avec Catherine Raîche, vice-présidente aux opérations football de l’équipe.

Mis à jour le 13 janvier
Nicholas Richard La Presse
Katherine Harvey-Pinard
Katherine Harvey-Pinard La Presse

C’est Adam Schefter, journaliste au réseau américain ESPN, qui a rapporté la nouvelle sur Twitter tôt jeudi matin. Ils ont aussi demandé à pouvoir parler à Brandon Brown, collègue de Raîche et directeur du personnel des joueurs chez les Eagles.

La Québécoise de 33 ans occupe cette fonction avec les Eagles depuis l’an passé, mais elle a tout de même tout un bagage dans le monde du football.

Avocate de formation, elle s’est jointe aux Eagles en 2019 à titre de coordonnatrice aux opérations football et au personnel des joueurs.

Auparavant, elle a travaillé dans la LCF pour les Alouettes de Montréal, de 2015 à 2017. D’abord comme stagiaire, ensuite comme coordonnatrice de l’administration football, puis comme directrice générale adjointe.

En 2018, elle a été embauchée par les Argonauts de Toronto à titre de directrice de l’administration.

Puis, en 2019, avant d’atterrir dans la NFL, elle a fait un passage dans la XFL, à Tampa Bay, comme directrice des opérations football.

Voilà qu’elle est maintenant considérée pour l’un des postes les plus prestigieux dans la NFL.

Les Vikings ont procédé lundi aux congédiements de leur entraîneur-chef Mike Zimmer ainsi que de leur directeur général Rick Spielman, après huit saisons en poste.

« Elle a tout ce qu’il faut »

Jim Popp, directeur général des Alouettes en 2014, est le premier à avoir donné à Catherine Raîche sa première chance dans le monde du football. C’est lui qui lui a offert le poste de coordonnatrice administrative après qu’elle eût été stagiaire pendant trois semaines.

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Jim Popp

L’homme de 57 ans fait aujourd’hui partie du personnel d’entraîneurs des Hornets d’Alabama States en NCAA. En entrevue à l’émission Le Retour des Sportifs au 91,9 Sports, jeudi soir, il ne s’est pas fait prier pour vanter son ancienne protégée.

« C’est pleinement mérité, a-t-il d’abord mentionné. C’est une candidate remarquable. Elle apprend rapidement, est extraordinairement intelligente. C’est aussi une personne agréable, avec une belle personnalité. Elle est très axée sur ses objectifs, elle l’a toujours été. C’est un plaisir de la côtoyer et elle vise l’excellence. »

« Il n’y avait pas une tâche que tu lui donnais qu’elle avait peur de faire, a-t-il ajouté. C’est ça, Catherine. Elle n’est pas intimidée et elle est prête à mettre les efforts pour bien faire. »

Popp, qui est encore à ce jour en contact régulier avec Raîche, se souvient d’avoir discuté avec elle de ses ambitions de travailler dans la NFL un jour. La Québécoise l’avait d’ailleurs rejoint chez les Argonauts de Toronto, en 2017, après qu’elle eût quitté les Alouettes. Elle négociait les contrats, gérait le plafond salarial et le budget.

Aux dires de l’entraîneur, Raîche a su faire sa place au fil des années et prouver ce qu’elle peut faire dans le monde du football. Elle a, selon lui, d’excellentes chances d’obtenir le poste avec les Vikings.

« Les gens veulent qu’elle fasse partie de leur organisation, a-t-il évoqué. Si elle passe une entrevue, je suis certain qu’elle va les impressionner. Ils vont réaliser tout ce qu’elle peut faire et tout ce qu’elle connaît comparativement à d’autres candidats. »

Si elle est le choix des Vikings, Raîche deviendrait la première femme à occuper un poste de directrice générale dans la NFL.

« Nous avons déjà vu des femmes propriétaires. C’est comme ça que ça doit être. Nous avons vu des femmes présidentes. Et nous allons voir des femmes directrices générales. Ça va prendre place au football et dans d’autres sports. Et qui de mieux pour le faire que Catherine ? Je serais le premier à gager qu’elle sera la première femme à y arriver. »

« Elle a tout ce qu’il faut. Elle peut le faire », a conclu Popp.